20 octobre, 2020
09 mai, 2021
28/01/2021
News
lire

Semaine 12 : Les performances les plus marquantes

MIES (Suisse) - Le rideau est tombé sur la saison régulière 2020-21 de la Basketball Champions League cette semaine. VEF Riga, Igokea et Pinar Karsiyaka ont remporté les trois derniers billets pour les Play-Offs.

Il y a eu une multitude d'excellentes performances individuelles tout au long des huit matchs qui ont eu lieu cette semaine, il serait donc difficile d'en ressortir seulement cinq, mais il y avait de très bonnes raisons de choisir Kyle Allman du VEF Riga, Nicolas Lang du CSP Limoges, Maksim Salash de Hereda San Pablo Burgos, Amath M'Baye de Pinar Karsiyaka et Micheal Eric de Türk Telekom.

Voyons de plus près ce qui a fait la différence pour chacun d'eux lors de cette semaine 12 :

Kyle Allman fait le grand saut

VEF Riga a réalisé mardi un retournement de situation spectaculaire en se transformant en une équipe de Play-Offs qui a terminé à égalité avec les vainqueurs du groupe E, la SIG Strasbourg, à 4-2, après avoir été la pire équipe de la saison régulière 2019-20 de la BCL, où elle avait réalisé un bilan de 1-13.

Cette saison a également été une saison de percée pour le meneur de jeu de la VEF, Kyle Allman, qui, pour sa première saison dans une compétition européenne (il n'a joué dans la ligue grecque que lors de sa saison rookie en Europe l'année dernière), a prouvé qu'il était un chef d'orchestre capable de diriger une équipe de haut niveau.

Mardi, l'Américain de 23 ans a mis Peristeri dans la tempête dès le premier quart-temps et a inscrit 13 points pour donner à Riga une avance de 18 points à la mi-temps, ce qui a permis à l'équipe lettone de tenir le coup quand elle a été plus en difficulté dans la dernière ligne droite. Il a terminé avec 17 points, 7 rebonds, 7 passes et 1 interception. VEF s'est imposé 60-57 pour accéder pour la première fois aux Play-Offs de la BCL.

Nicolas Lang montre ce qu'aurait pu être Limoges

Le Limoges CSP n'avait rien d'autre à faire que de jouer pour l'honneur mardi, lorsqu'il a accueilli l'Hapoel Bank Yahav Jerusalem qui concourait pour une place en Play-Offs. Mais la fierté est une denrée précieuse pour un club aussi historique, la seule équipe française de l'histoire à avoir été sacrée championne d'Europe (en 1993).

L'équipe française a voulu tirer sa révérence sur une note positive et prouver que, sans ses courtes défaites lors de quatre matches, sa première campagne en BCL aurait été très différente. Nicolas Lang a pris cette remarque presque comme une mission personnelle.

L'arrière shooteur de Limoges, 30 ans, a terminé avec son record de points de la saison en BCL soit 19 points 6 sur 12 aux tirs et a ajouté 6 passes et 2 rebonds pour un évaluation qui a conduit son équipe à une victoire 88-83  face à l'équipe israélienne, et a éliminé les visiteurs de la course aux Play-Offs.

Un Amath M'Baye record porte Karsiyaka

 

Pinar Karsiyaka n'était pas engagé en BCL ces deux dernières saisons, mais le club turc et Amath M'Baye, qui est arrivé à Izmir après avoir remporté la couronne de la BCL en 2019 avec Virtus Bologna, savent exactement ce qu'il faut faire pour participer aux Play-Offs de cette compétition.

L'équipe d'Izmir avait besoin de sceller sa place en Play-Offs mercredi contre RETAbet Bilbao. L'international français a été à la hauteur de l'événement en inscrivant 23 points avec 5 tirs primés, son record en BCL.

M'Baye, qui a inscrit 18 points dans le seul troisième quart-temps, a ajouté 3 rebonds, 1 passe et 1 contre pour pousser Karsiyaka vers une victoire 85-76 qui a assuré sa qualification en Play-Offs.

Il convient de rappeler que l'ailier français a atteint les demi-finales de toutes les compétitions internationales auxquelles il a participé ces deux dernières années, que ce soit la FIBA Europe Cup avec Karsiyaka, la BCL avec Virtus ou la Coupe du Monde FIBA avec la France.

 

Maksim Salash est maintenant chez lui à Burgos

Maksim Salash a mené Tsmoki-Minsk aux points et à l'évaluation dans la première moitié de la saison régulière. Ses performances exceptionnelles ne sont pas passées inaperçues pour Hereda San Pablo Burgos, qui a recruté l'international biélorusse en décembre et l'a fait venir en Espagne.

L'ailier fort de 24 ans a eu besoin de quelques semaines pour s'acclimater à son nouvel environnement, mais mercredi, il a montré que la période d'adaptation touche à sa fin, puisqu'il a produit de loin son meilleur match (en BCL ou en Liga Endesa espagnole) depuis qu'il a rejoint les tenants du titre de la BCL.

Salash était dans le cinq de Burgos contre Happy Casa Brindisi et il a inscrit 20 points à 4 sur 5 derrière la ligne à trois-points et a ajouté 4 rebonds pour une évaluation de 20, menant l'équipe espagnole à une victoire 90-86 en Italie qui lui a assuré la première place du groupe H.

Micheal Eric ne prend pas de jours de congé

Turk Telekom avait poinçonné son billet pour les Play-Offs dès la dixième semaine et bien sûr, ils voulaient battre Igokea mardi et aussi prendre la première place du groupe, mais ce n'était certainement pas une entreprise dans laquelle ils cherchaient à s'investir à 100 %.

Mais il semble que personne n'ait dit cela à Micheal Eric, et le pivot nigérian de 32 ans a fait des ravages dans la peinture des deux côtés du terrain, en réalisant un double-double de 21 points et 12 rebonds, avec un exceptionnel 9 sur 11 aux tirs.

Le big man nigérian, qui