05 octobre, 2021
15 mai, 2022
19/11/2021
Tough Calls
to read

Coups de sifflet - 7e journée

MIES (Suisse) - Chaque semaine, des experts analysent les matchs. Afin d'améliorer la compréhension des décisions des arbitres et d'augmenter la transparence envers nos fans, nous publions certains de ces "coups de sifflet", accompagnés d'une explication.

Vous trouverez ci-dessous les "coups de sifflet" de cette semaine :

Coup de sifflet 1 : AEK v VEF Riga - Faute simulée

Le 11 jaune saute pour tenter un tir à 3-points et le 2 noir tente de contrer le tir. Après le tir, l'arbitre inflige une faute technique au 11 Jaune.

Article 33.16 : La simulation est toute action d'un joueur visant à simuler une faute ou à faire des mouvements théâtraux exagérés afin de faire croire à une faute.

Verdict : Décision correcte des arbitres. Lors de sa réception, le 11 jaune a fait des mouvements théâtraux exagérés afin de créer l'impression d'avoir été victime d'une faute. Comme l'équipe jaune avait déjà reçu un avertissement pour une action de " simulation de faute ", cette nouvelle action doit également être sanctionnée par une faute technique.

 

Coup de sifflet 2 : Falco Szombathely v Nutribullet Treviso - Changement

Après le dernier lancer franc réussi par le 9 jaune, le 8 bleu demande un changement et le chronométreur fait entendre son signal pour communiquer la demande. Les arbitres déclarent que le changement n'est pas possible.

Article 19.2.2 : Une opportunité de changement commence lorsque :

  • Pour les deux équipes, le ballon devient mort après un dernier lancer franc réussi.

Article 19.2.4 : Un joueur devenu remplaçant et un remplaçant devenu joueur ne peuvent respectivement revenir dans le jeu ou quitter le jeu jusqu'à ce que le ballon devienne à nouveau mort, après la reprise du chronomètre.

Verdict : Décision correcte des arbitres. Le 8 Bleu a quitté le terrain et est devenu un remplaçant après que la faute personnelle ait été appelée. Après les lancers francs, il a voulu revenir sur le terrain. Même s'il s'agit d'une opportunité de remplacement, il ne peut pas revenir sur le terrain car le chronomètre de jeu n'a pas tourné depuis qu'il a quitté le terrain.

 

Coup de sifflet 3 : JDA Dijon v Unicaja - Marcher

Le 21 blanc reçoit le ballon au poste bas, il se retourne et saute pour tenter un tir à 2 points. Le ballon entre dans le panier et l'arbitre annonce une faute personnelle au 33 vert pour usage illégal des mains sur le shooteur.

Article 25.2.1 : Pour faire une passe ou tirer au panier, le joueur peut sauter d'un pied de pivot, mais aucun des deux pieds ne peut être ramené au sol avant que le ballon ne soit libéré de la ou des mains.

Verdict : Décision incorrecte des arbitres. Le 21 blanc a levé les deux pieds et les deux ont touché à nouveau le sol avant de lâcher le ballon. Il s'agit d'une violation de déplacement du 31 blanc. Il ne devrait pas y avoir de faute et le panier devrait être annulé. Le match reprendrait avec une remise en jeu de l'équipe verte depuis la prolongation de la ligne de lancer franc dans leur zone défensive avec 24 secondes à l'horloge.

 

Coup de sifflet 4 : Nizhny Novgorod v Lavrio Megabolt - Faute offensive & Faute technique

Le 25 bleu fait un écran pour son coéquipier le 1 bleu. Il y a un contact et l'arbitre annonce une faute offensive du 1 bleu. Plus tard, une faute technique est annoncée au banc de l'équipe bleue pour s'être plaint.

Article 33.11 C'est une faute commise par un attaquant sans le ballon de "pousser" pour créer plus d'espace pour lui.

Article 36.2.2 : Une faute technique est infligée à toute personne autorisée à s'asseoir sur le banc des équipes pour avoir communiqué ou touché de manière irrespectueuse les arbitres, le commissaire, les officiels de table ou les adversaires.

Verdict : Décision correcte des arbitres. Lorsque le défenseur 3 blanc a essayé de contourner l'écran, le 1 bleu a utilisé son bras gauche pour créer plus d'espace pour lui et empêcher le défenseur de le poursuivre. Il s'agit d'une faute offensive du 1 bleu.

Par la suite, la faute technique infligée au banc des Bleus était également correcte car de tels signes ouverts et démonstratifs de désaccord avec les décisions des arbitres ne peuvent être tolérés. L'équipe blanche doit tenter un lancer franc pour la faute technique et ensuite le jeu doit reprendre avec une remise en jeu de l'équipe blanche à l'endroit le plus proche de l'endroit où la faute a été commise..