20 octobre, 2020
09 mai, 2021
19/10/2020
News
lire

De parfaits étrangers : Sondage des entraîneurs du groupe B

MIES (Suisse) - Il arrive que les entraîneurs adoptent une approche prudente pour éviter de divulguer ce qu'ils pensent vraiment de leurs adversaires, mais ce n'est absolument pas le cas de ceux du groupe B de la saison régulière 2020-21.

Les quatre équipes qui ont été rassemblées dans ce groupe, ERA Nymburk, la JDA Dijon, Keravnos et Tofas Bursa (par ordre alphabétique) ne vont véritablement se découvrir que maintenant.

View this post on Instagram

A post shared by Keravnos Basketball🏀 (@keravnosbc) on

 

Tofas est un nouveau venu en BCL, Keravnos est la première équipe chypriote à se qualifier pour la compétition, et même les habitués de la BCL, Nymburk et Dijon, qui ont participé au Final 8 d'Athènes, n'ont pas joué l'un contre l'autre et ne se sont croisés qu'une fois en 2018, dans un monde très différent.

Nous avons posé à chaque entraîneur 10 questions pour nous aider à présenter le groupe B, qui débutera le mercredi 20 octobre (l'entraîneur de Nymburk, Oren Amiel, n'a pas pu répondre avant la publication).


Quelles sont les équipes de votre groupe qui ont le meilleur roster et/ou le meilleur entraîneur et pourquoi, selon vous ?

Laurent Legname (JDA Dijon) : Je pense que c'est Nymburk, parce qu'ils jouent en BCL depuis plusieurs années et qu'ils ont réussi à conserver leur solide groupe de joueurs nationaux, même s'ils ont perdu Jaromir Bohacik cet été. Cette année, ils ont aussi de bons joueurs étrangers et ils ont aussi le meilleur entraîneur, avec Oren Amiel.
Christophoros Livadiotis (Keravnos) : J'ai vu Dijon jouer au Final 8 à Athènes et j'ai beaucoup aimé leur jeu. Ils ont des rôles bien définis et une très bonne alchimie. C'est très important que leur roster n'ait pas beaucoup changé par rapport à la saison dernière.
Orhun Ene (Tofas Bursa) : Dijon me semble plus prêt et plus fort que les autres équipes, non pas parce qu'ils ont le meilleur effectif mais parce qu'ils ont joué le Final 8 de la BCL en début de saison et que cela leur donne plus de confiance, ils sont en avance sur nous au début de la compétition.

 

Quels sont les matchs de votre groupe que vous recommanderiez à un fan de basket neutre ?

Laurent Legname : Je pense peut-être à Nymburk contre Tofas, parce que ce sont deux grandes équipes. Nymburk pour les raisons que j'ai expliquées précédemment et Tofas parce qu'ils ont très bien joué en Turquie et en Europe, je pense que ce seront deux matchs divertissants.
Christophoros Livadiotis : Je m'attends à ce que tous les matchs de ce groupe soient très intéressants, il y a des équipes de grande qualité. A la seule exception de mon équipe, les trois autres équipes ont de l'expérience. N'oubliez pas que Dijon et Nymburk ont participé au Final 8 de la BCL il y a quelques jours seulement.
Orhun Ene : Je peux recommander tous les matchs parce que je pense que toutes les équipes sont assez proches, nous n'avons pas de grandes différences, donc les fans vont apprécier. Le changement de format [en groupes de quatre équipes] en raison de la situation actuelle signifie que chaque match est devenu encore plus important car il y a maintenant très peu de matchs dans le groupe.

 

 

Lequel des matchs de ce groupe sera le plus difficile pour votre équipe et pourquoi ?

Laurent Legname : C'est probablement le match contre Keravnos à Chypre parce que d'abord c'est un long voyage et puis peut-être que vous ne savez pas à quoi vous attendre, pour eux c'est la première fois, pour eux chaque match de BCL est une grande occasion et ils vont jouer avec le cœur, ils vont jouer à 200 pour cent.
Christophoros Livadiotis : Tous les matchs vont être très difficiles pour mon équipe. Si je devais en choisir un, je dirais le match contre Dijon en France, parce que ce sera le premier match de la phase de groupe de BCL pour notre équipe.
Orhun Ene : Peu importe qui est l'adversaire, chaque match sera difficile parce que toutes les équipes veulent gagner leurs matchs à domicile, mais si vous voulez sortir du groupe, vous devez gagner sur la route. Il est donc très important de protéger notre terrain. Les joueurs peuvent facilement se concentrer pour les matchs à domicile, vous n'avez pas besoin de faire quoi que ce soit de plus à la maison, mais vous avez besoin de plus, tant mentalement que physiquement, pour gagner sur la route.

 

View this post on Instagram

A post shared by Basketball Nymburk (@basketballnymburk) on

 

Citez un ou plusieurs joueurs de ce groupe qui vous semblent vraiment spéciaux (parce qu'ils ont une compétence très spécifique, parce qu'ils sont difficiles à défendre, etc.)

Laurent Legname : Vojtech Hruban de Nymburk parce que c'est un grand joueur. Il est dur à défendre, il est rapide, c'est un grand shooteur, c'est un joueur de haut niveau et il y a deux ans, il a posé beaucoup de problèmes à mon équipe.
Christophoros Livadiotis : Les deux manieurs de ballon de Dijon, David Holston et Axel Julien. Ils jouent très bien ensemble, tous les deux peuvent marquer et aussi créer pour les autres. J'ai affronté Holston [avec mes équipes précédentes] quand il jouait pour les Artland Dragons et aussi quand il était à Pinar Karsiyaka. Il était incroyable ! Sean Kilpatrick, de Tofas, est également un joueur de très haut niveau. Je l'ai vu jouer avec le Panathinaïkos en Euroligue et je crois qu'il est un joueur de ce niveau.
Orhun Ene : Je respecte tous les joueurs de la même façon, donc je ne veux pas donner de noms précis. Quand je prépare mon équipe pour un match, je leur dis toujours qu'il faut prendre chaque joueur adverse au sérieux, défendre c