08 octobre, 2019
04 octobre, 2020
18/10/2019
News
to read

Dyshawn Pierre est le MVP de la semaine

SASSARI (Italie) - Si le match à haut suspense entre Sassari et Lietkabelis vous a donné l'impression que la glace coule dans les veines de Dyshawn Pierre, le premier MVP de la semaine en 2019-2020, soyez assuré que vous n'êtes pas seuls.

Alors que son équipe était mené d'un point mercredi soir, l'ailier canadien du Dinamo Sassari a hérité du ballon à six mètres du cercle, a laissé sur place son défenseur derrière lui grâce à un move fantastique ligne de fond, mais il a été victime d'une faute près du cercle juste avant de pouvoir marquer, avec 2,9 secondes au chrono.

 


Un match sur la ligne et deux lancers-francs vitaux ? Laissez Dyshawn Pierre s'en charger

Pierre était déjà sur le terrain depuis plus de 34 minutes à ce moment-là, mais, malgré l'énorme effort engendré, il s'est dirigé vers la ligne en ayant l'air aussi calme et serein que si c'était encore la première minute de jeu.

Il n'y a pas eu de long rituel à la ligne, pas de rebond sans fin de la balle, pas de regard fixe sur le rebord du cercle. Faire rebondir, viser vite, relâcher, réussir. Répétez l'exercice pour donner une avance 79-78 à votre équipe et lui permettre de gagner le match.

De l'eau glacée coule dans ses veines, non ? Eh bien, le jeune homme de 25 ans était en fait très conscient de l'importance du moment. Il avait juste fait confiance au travail qu'il avait réalisé avant d'arriver là-bas.

Parfois, dans un match, on est tellement concentré sur la victoire qu'on ne se rend pas compte si on a réalisé un double-double - Dyshawn Pierre - Dyshawn Pierre

 

"J'ai compris l'importance des lancers-francs, donc je pouvais ressentir la pression ", a déclaré Pierre à championsleague.basketball.

"J'ai essayé de garder la même routine que d'habitude pour chaque match. On fait des lancers-francs tous les jours après l'entraînement, donc ça m'a aidé à rester calme et je me sentais prêt à les mettre."

Le jeune homme de 25 ans était même bien préparé à surmonter la fatigue du moment. "C'est un peu de tout[préparation physique et mentale], mais pour moi, le conditionnement est le plus important ", a-t-il dit.

 

Pierre a obtenu une évaluation de 35, la plus élevée de la Journée 1, après avoir signé un double-double de 24 points et 12 rebonds. Il a tiré à 8 sur 10, n'a pas raté un seul de ses 6 lancers-francs et a ajouté 2 passes décisives, 1 interception et 1 contre.

Il n'avait aucune idée qu'il avait réussi un double-double - sans parler du fait qu'il serait MVP de la Journée 1 - jusqu'à ce qu'il consulte la feuille de statistiques plus tard.

"Je ne l'ai su qu'après le match, parfois on a l'impression qu'on peut en réussir un, mais dans les matchs, on se concentre tellement sur la victoire qu'on ne se rend pas compte que si on a un double-double," a-t-il poursuivi.

.

 

C'était le troisième double-double de Pierre dans la compétition, mais le premier qu'il a réalisé en marquant plus de 20 points.

Il est également devenu le premier joueur de l'histoire de la Basketball Champions League à compiler plus de 21 points et plus de 11 rebonds lors du premier match de la saison.

Mais l'ailier de Sassari n'a fait que créditer ses coéquipiers et ses entraîneurs pour "m'avoir mis dans des positions où je pouvais marquer", après le match. Pierre n'est pas intéressé par les éloges, son intérêt est d'accumuler des victoires.

.

View this post on Instagram

A post shared by Basketball Champions League (@basketballcl) on

 

"Mon objectif principal est de gagner, notre équipe a beaucoup de talent, quelle que soit la façon dont l'équipe a besoin de moi, je l'aiderai", a-t-il déclaré.

"Le dernier match[contre Lietkabelis], j'avais plus un rôle de marqueur, mais le prochain match, ce sera quelqu'un d'autre, parce que tout le monde dans notre équipe peut scorer.

"Il s'agit plus de gagner des parties."

Pas sûr pour la glace, mais la volonté de gagner est certainement dans son sang.