08 octobre, 2019
04 octobre, 2020
25/10/2019
News
to read

Adrian Banks nommé MVP de la semaine

BRINDISI (Italie) - Beaucoup de choses, y compris une claquette au buzzer ont permis à Happy Casa Brindisi de remporter mardi son premier match de la saison en BCL, mais rien de tout cela n'aurait fait une différence sans Adrian Banks.

Après avoir mis mes deux premiers tirs, j'ai été en confiance dans mon jeu. Et puis l'énergie du public m'a aidé, je me suis nourri de cela - Adrian Banks

 
L'arrière vétéran a inscrit 31 points pour permettre à son équipe de s'imposer 76-75 face à Telekom Baskets Bonn in extremis, et a remporté le titre de MVP de la semaine de la Journée 2.

 

Banks a eu la main chaude presque immédiatement mardi soir alors qu'il plantait ses deux premiers jump shot, d'abord derrière l'arc, puis à deux-points.

"J'avais le même état d'esprit que dans n'importe quel match, mais avoir mis mes deux premiers tirs, j'ai été en confiance dans mon jeu. Et puis l'énergie du public m'a aidé, je me suis nourri de cela", a déclaré Banks à championsleague.basketball.

 

Le natif de Memphis de 33 ans a terminé avec 6 sur 8 à longue distance, 4 sur 6 à deux-points et 5 sur 6 sur la ligne des lancers-francs. Il a également ajouté 9 rebonds et 3 passes pour terminer avec une évaluation de 34.

"Je ne m'attendais pas à un match comme ça", a-t-il dit. "Ce à quoi je m'attendais, c'était de faire de mon mieux, de faire tout ce qu'il fallait pour essayer d'obtenir une victoire à domicile, et essayer de scorer. "

 

Et il a beaucoup scoré. Son total de 31 points est le plus élevé de la saison 2019-20 et le plus élevé de la saison régulière depuis le 5 février dernier, lorsque Caleb Green, du club italien d'Avellino, avait marqué 39 points dans un match contre Ventspils.

Banks a su immédiatement qu'il avait marqué 31 points. "Je regarde toujours l'horloge, pour vérifier le temps restant et les fautes d'équipe, mais aussi les fautes des joueurs," dit-il.

 

Son impressionnante prestation de scoreur a bien sûr aidé Brindisi à rester dans le match jusqu'à la toute dernière seconde, lorsque Tyler Stone s'est hissé au-dessus de ses coéquipiers et adversaires pour faire basculer le match du côté de l'équipe italienne après un tir raté de Kelvin Martin.

"Dans ces situations, on ne sait jamais ce qui va se passer. Vous espérez simplement que les dieux du basket seront de votre côté lorsque le buzzer retentira et cette nuit-là, ils étaient avec nous ", a conclu Banks.