09 octobre, 2018
05 mai, 2019
11/01/2019
Tough Calls
to read

Coups de sifflet - Semaine 10

MIES (Suisse) - Chaque semaine, des experts analysent les matchs. Afin d'améliorer la compréhension des décisions des arbitres et d'accroître la transparence envers nos fans, nous publions certains de ces "coups de sifflet", accompagnés d'une explication.

Veuillez trouver ci-dessous les "coups de sifflets" de cette semaine :

Coup de sifflet 1: Brose Bamberg v AEK - Instant Replay System 

Après le rebond, le n°5 noir a balle et est allongé sur le sol. Il est étroitement défendu par les défenseurs blancs. Le ballon sort des limites et les arbitres appellent une remise en jeu en faveur de l'équipe blanche (décision initiale). Les arbitres peuvent utiliser le système de revisionnage instantané (IRS), lorsque l'horloge du match indique 2 minutes ou moins dans le quatrième quart et à chaque prolongation, pour identifier le joueur qui a fait sortir le ballon. Après examen de la vidéo, qui est concluant, les arbitres conservent la décision initiale et une remise en jeu est accordée à l'équipe blanche.

Verdict : Décision correcte des arbitres.

 

Coup de sifflet 2: Montakit Fuenlabrada v JDA Dijon - Faute antisportive

L'équipe bleue a une contre-attaque et le n°20 bleu est victime d'une faute du n°31 rouge dans l'acte de tir.

Le dernier mouvement du n°31 rouge est délibérément à gauche, et en ignorant de jouer la balle. Il ne s'agit pas d'une tentative légitime de jouer directement la balle dans l'esprit et l'intention des règles, et une faute antisportive sur le n°31 rouge doit être appelée.

Les arbitres peuvent également utiliser le système de revisionnage instantané (IRS) à n'importe quel moment du match pour vérifier si une faute personnelle, antisportive ou disqualifiante répond aux critères d'une telle faute ou doit être reclassée ou déclassée.

Verdict : Mauvaise décision de la part des arbitres.

 

Coup de sifflet 3: CEZ Nymburk v Lietkabelis - Faute technique

Le n°1 rouge a reçu la passe sous le panier et il fait une feinte de tir. Le n°24 blanc saute en l'air pour bloquer le tir et frappe la balle.

Après cela, l'entraîneur de l'équipe rouge a une conduite antisportive envers les arbitres et il est sanctionné d'une faute technique.

La vidéo prouve que le n°24 blanc frappe uniquement la balle, ce qui est un jeu légal, et qu'aucune faute ne doit être sifflée.

Verdict : Décisions correctes des arbitres.

 

 

Coup de sifflet 4: PAOK v UNET Holon - Faute offensive

Le joueur n°6 violet attend une passe de son coéquipier et est défendu derrière par le n°1 blanc. Le n°6 violet bloque ensuite la main du défenseur avec son bras gauche.

Il s'agit d'un contact illégal et une faute offensive doit être infligée au n°6 violet

Verdict : Décision correcte des arbitres.

  

Coup de sifflet 5: SIG Strasbourg v Besiktas Sompo Japan - Faute technique

Le n°9 blanc roule vers le panier et est bloqué par le défenseur n°19 bleu et une faute défensive est appelée.

En sautant, le n°19 bleu n'est pas en position verticale, mais il saute vers l'avant et le premier contact est réalisé avec son corps. Ce contact illégal facilite la possibilité pour le n°19 bleu d'atteindre la balle avec sa main droite et donc le contact n'est pas marginal. Une faute sur le n°19 bleu devrait être signalée et 2 lancers-francs accordés au n°9 blanc. L'entraîneur de l'équipe bleue a une conduite antisportive envers les arbitres et il est correctement sanctionné d'une faute technique. La pénalité de la faute technique (1 lancer-franc) est exécutée avant les 2 lancers-francs du n°9 blanc.

Verdict : Décisions correctes des arbitres.