09 octobre, 2018
05 mai, 2019
05/05/2019
Game Report
to read

Bologne brille et décroche la couronne de la Basketball Champions League 2019

ANVERS (Belgique) - Segafredo Virtus Bologna a exercé sa domination des deux côtés du terrains avant de résister au retour d'Iberostar Tenerife pour s'imposer 73-61 et remporter la Basketball Champions League 2019.

Ce faisant, ils ont empêché les champions de 2017 de devenir la première équipe à l'emporter deux fois, tandis que Kevin Punter a brillé en devenant le premier joueur à remporter deux couronnes consécutives après son titre avec l'AEK la saison dernière.

 

Punter a terminé avec 26 points et 7 rebonds à 6 sur 10 aux tirs pour remporter le trophée de MVP, et a mené Bologne à son premier titre européen depuis une décennie.

"Ça fait du bien", a dit Punter. "Avec ces types dans les vestiaires, on a passé d'innombrables heures dans le gymnase. Je suis vraiment sans voix pour être honnête avec vous, juste sans voix.

"J'étais ému avant le match, parce que je sais à quel point nous avons travaillé dur pour arriver ici, et puis réussir à remporter ce Final Four, c'est spécial."

Amath M'baye a ajouté 16 points, Pietro Aradori 9 et Mario Chalmers 8, dont le tir qui a scellé l'issue de la rencontre avec un peu plus d'une minute à jouer.

"Je suis très fier d'être ici aujourd'hui avec le trophée remporté avec ce club, avec cette équipe", a commenté l'entraîneur de Bologne Sasha Djordjevic.

 

"Merci pour l'opportunité, merci à mon staff, ils travaillent aussi dur que n'importe qui. Heureusement pour les joueurs, ils ont vraiment réussi à le faire.

"Je ne sais pas si vous pouvez choisir le match parfait, mais vous pouvez choisir la façon parfaite de jouer ces deux matches les plus importants, et je crois que nous avons vraiment montré comment jouer pour gagner le trophée.

"Je suis très fier, très heureux. C'est très important pour la ville de Bologne, pour l'avenir, pour le présent aussi. Je crois que nous devrions tous avoir la tête haute et la fierté sur les épaules."

Tenerife, qui a eu du mal à shooter toute la soirée, en grande partie à cause de la défense étouffante de Bologne, a été mené par les 18 points de Tim Abromaitis, tandis que Colton Iverson l'a rejoint en deux chiffres avec 11 points, ajoutant 9 rebonds.

L'entraîneurde Tenerife Txus Vidorreta était déçu de la défaite :

"C'était un match très difficile pour nous. Je pense qu'ils n'ont été meilleurs que nous qu'au premier quart, après cela nous avons bien joué au basket, nous avons eu beaucoup de tirs ouverts, mais il faut marquer les tirs ouverts.

"Ils ont marqué les tirs avec une main levée ou deux mètres derrière la ligne des trois-points et cela a fait totalement la différence. Nous avons fait un gros effort pendant les 40 minutes, nous sommes revenus plusieurs fois, mais finalement nous n'avons pas eu la possibilité de recoller à moins de 5 points."



"Félicitations à Bologne pour cette victoire", a ajouté Javier Beiran. "Je pense que nous n'avons pas réussi à marquer et qu'en finale, il faut marquer pour gagner. En première mi-temps, nous avons fait 1 sur 14 à 3-points et nous avons terminé à 14%. Pendant toute l'année, nous avons joué un bon basket, nous avons partagé le ballon et marqué des tirs, mais aujourd'hui ce n'était pas notre soir. C'est dur de gagner avec ce pourcentage."

Les Italiens ont pris un départ tonitruant de 13-2 derrière les tirs de Punter et la défense de l'autre côté du terrain, ce qui leur a permis d'asseoir leur domination dès le début.

Punter et M'baye ont tous les deux marqué 9 points dans le premier quart pour donner à Bologne une avance de 20-8 qui semblait inquiétante pour Tenerife, qui n'a pas pu trouver la mire, commençant le match par un 0 sur 14 à trois-points et terminant à 5 sur 37.

Le deuxième quart-temps a vu Tenerife trouver un peu de répit, mais la défense de Bologne a continué à poser des problèmes, les Espagnols ayant enregistré 11 pertes de balles à la mi-temps.

A la pause, Bologne menait 38-24, le plus grand déficit à la mi-temps dans une finale de la Basketball Champions League, tandis que les 24 points inscrits par Tenerife étaient le plus bas total jamais enregistré à la mi-temps du match pour le titre.

Une action à quatre points de Punter pour ouvrir la deuxième mi-temps a indiqué que Bologne n'avait pas l'intention de se relâcher, mais Tenerife a montré son expérience, ne laissant jamais le match devenir tout à fait hors de portée.

Une paire de lancers-francs d'Abromaitis a permis à Tenerife de revenir à 7 points à trois minutes de la fin et le retour était officiellement enclenché. Cependant, une faute offensive sur San Miguel a provoqué un débordement de frustration, car il a écopé d'une faute technique et cela a été suffisant pour stabiliser le bateau pour les Italiens.

Mario Chalmers a fait tomber un fadeaway difficile qui s'est avéré être le tir de la victoire, donnant à Bologne une avance de 67-59 avec un peu plus d'une minute à jouer pour arracher la victoire et un titre historique.