09 octobre, 2018
05 mai, 2019
11/01/2019
Igor Curkovic's Champions League Help-Side
to read

Pourquoi les quatre premiers n'iront pas (forcément) au Final Four

 

Iberostar Tenerife, UCAM Murcia, AEK et Hapoel Bank Yahav Jerusalem sont les quatre premières équipes à avoir réservé leurs billets pour les Playoffs. Ils l'ont fait d'une manière impressionnante, d'ailleurs il est difficile de se rappeler si nous avions déjà eu autant d'équipes qualifiées en huitièmes de finale alors qu'il restait encore quatre journées à jouer dans la saison régulière. Mais même avec toute la solidité dont ils ont fait preuve, ne comptez pas seulement sur ces équipes pour former le plateau du Final Four.

Pourquoi ? Parce que le terrain est truffé de pièges cette saison.

Imaginez que la saison régulière se termine aujourd'hui. En tant que contributeur de la rubrique Help-Side, je vais vous aider à l'imaginer :

  • Murcia, Tenerife, AEK et Bologne seraient les têtes de série numéro un ;
  • Avellino, Venezia, Jerusalem et Promitheas seraient nos numéros deux ;
  • Banvit, PAOK, Bamberg et Strasbourg occuperaient la troisième ligne;
  • Nizhny, Holon, Anvers et Besiktas seraient au quatrième rang..

Alors, supposons que vous êtes l'AEK, ok ? Vous avez terminé premier dans le groupe le plus difficile qui soit, et vous vous sentez bien pour les huitièmes de finale... et vous finissez par affronter, je ne sais pas, un Besiktas en pleine ascension ou un Nizhny venu d'une galaxie très, très lointaine ?

Ou bien, vous êtes Murcie, et vous êtes face à la jeunesse anversoise, avec une victoire menant à un adversaire comme Bamberg ou Jérusalem en quarts de finale ?

Ou bien, vous êtes Bologne et vous devez affronter un de vos compatriotes en quarts de finale - nous avons appris par le passé par Besiktas (et Karsiyaka) et Tenerife (et Murcia) que ces duels sont sans pitié dans les Playoffs, les équipes n'ont aucun secret l'une pour l'autre. Ceci livre 80 minutes de duel comme les banjos dans Deliverance.

.

Vous voyez ce que je veux dire ? Beaucoup de choses dépendront du tirage au sort après la saison régulière. Mais il est difficile d'imaginer que deux équipes du même groupe (AEK et Hapoel) se retrouveront en finale. Et pourtant, vous ne seriez pas surpris si l'AEK, Hapoel, Bamberg et Anvers réalisaient de belles séries en postseason et formaient un Final Four constitué d'équipes du même groupe de la saison régulière. C'EST LE CHAOS, JE VOUS LE DIS, LE CHAOS MES AMIS.

Vous voyez ce qui arrive quand je dois trop réfléchir ? Le verrouillage des majuscules se produit. Voilà ce qui arrive.

 

Oostende "ressent la guérison"

En parlant de Caps Lock, probablement que l'équipe la plus en forme du moment N'EST PAS MÊME DANS LE TRAIN DES PLAYOFFS ACTUELLEMENT ! C'est Filou Oostende, qui a finalement trouvé la bonne carburation comme Dario Gjergja l'avait souhaité dès le premier jour, et les éternels champions de Belgique traduisent enfin leur succès national sur la scène européenne.

Les hommes de Gjergja sont sur une série de quatre victoires en quatre matches. Non seulement ils se sont imposés à Strasbourg, Patras et Klaipeda, plus une fois à domicile contre Bologne, mais Ostende l'a fait avec une écart combiné de 10 points :

  • 61-64 v SIG Strasbourg
  • 84-88 v Promitheas Patras
  • 77-76 v Segafredo Virtus Bologna
  • 77-79 v Neptunas Klaipeda

Ils ont démarré la saison en douceur (1-5). Mais dans une ville