09 octobre, 2018
05 mai, 2019
31/03/2019
Igor Curkovic's Champions League Help-Side
to read

Votez maintenant : Quelle a été la meilleure action de coaching lors des matchs aller ?

ZAGREB (Croatie) - On dirait que les entraîneurs ne reçoivent pas assez d'amour de notre part. C'est pourquoi nous avons analysé les actions après les temps-morts, pour vérifier leur exécution et vous permettre de voter pour votre favori.

Vous voyez, ce ne sont pas seulement les grandes actions qui font tourner le monde. Il n'y a pas que les alleys et les oops, ou les buzzer beaters à trois-pointeurs. Parfois, la beauté du basket n'est même pas dans le tir réalisé, mais dans ce qui l'a précédé, la construction, le milieu défensif jouant sur les lignes de passes, volant le ballon, le redonnant en retrait, réorganisant l'alignement de son équipe pour une poussée offensive, et permettant aux 8 et aux 10 de faire la dernière passe au 9 pour marquer les buts.

Ouais, ouais, mauvais sport, je sais. Mais cela revient au même. Et si vous voulez reconnaître les talents d'entraîneur d'une équipe - une équipe de basket cette fois-ci - la façon la plus simple est d'observer les systèmes qui sortent directement des discussions d'équipe lors des pauses de jeu. On parlera de systèmes ATO (after time out ou après temps-mort) ci-après.

C'est là que l'on trouve beaucoup de cerveaux et d'intelligence sur le terrain. En dehors du terrain, vous pouvez le trouver dans les colonnes et les portraits de Diccon Lloyd-Smeath's, l'Insider de la Basketball Champions League, c'est pourquoi j'ai passé un appel à Londres et décidé d'avoir @DLScoaching à bord pour cette version de la Colonne Help-Side.

Cela s'est passé à peu près comme ça.

IC : Hé, mec, šta ima ? Tu veux te joindre à moi pour un article sur l'ATO cette semaine ?
DLS : Bien sûr. Même si tu es un mec d'Hajduk Split, et que je ne devrais pas te parler, en tant que fan de Tottenham.
IC : C'était il y a longtemps, laissez tomber.
DLS : LE PAUVRE COQ N'AVAIT AUCUNE CHANCE !!!!!
IC : Ugh.....

Quoi qu'il en soit, sans plus attendre, voici les meilleures systèmes après temps-mort de la semaine, sélectionnées par un adepte de Hajduk Split et décrites en détail par un fan des Spurs - oui, les autres Spurs.

Concurrent #1 - Quand Djordjevic dessine pour Baldi Rossi

Ce qu'il faut regarder pour Curkovic: Tout le banc de la Virtus Bologna se tient debout. L'entraîneur Sasha Djordjevic ne cligne même pas des yeux sur la ligne de touche.

 

Le savoir-faire de Lloyd-Smeath:

Cette action commence d'une façon très commune. Bologne commence sur un système "Horns" avec deux grands au poste haut. Chalmers reçoit un écran dans le dos après avoir passé la balle et fout une coupe "Chine" vers la ligne de fond. Au même moment, Baldi Rossi lance un dribble hand-off (DHO) à Tony Taylor, qui profite d'un écran de Brian Qvale. Ensuite le système devient moins commun.

Chalmers pose un écran pour Baldi Rossi. Il s'agirait d'un écran croisé standard entre un arrière et un grand que l'on voit souvent. Au lieu de cela, Baldi Rossi fait semblant de prendre l'écran, perd complètement Hugo Invernizzi et coupe à la ligne des 3 points pour artiller.

L'entraîneur Djordjevic a travaillé ce système, c'est sûr. Nous avons vu qu'il aimait bien utiliser les postes 4 au large avec la Serbie, et il semble que Baldi Rossi pourrait entendre à nouveau son nom sur quelques autres systèmes.

 

Concurrent #2 - Anvers se déplace d'un côté à l'autre

Ce qu'il faut regarder pour Curkovic: Gardez un oeil sur Tyler Kalinoski pendant toute l'action. Surtout après qu'il ait fait la coupe, qu'il ait levé les yeux et opté pour le coin du côté de l'aide.

 

Le savoir-faire de Lloyd-Smeath:

Nijni a vraiment fait du bon boulot pour faire sauter ce système. Les Russes avaient clairement scouté ce système. Observez la façon dont ils refusent à Tyler Kalinoski la passe de Sanders. Ils obtiennent tout ce qu'il faut jusqu'à ce qu'Anvers nous montre l'alchimie et la bonne compréhension de l'équipe qu'ils ont eu tout au long de la saison.

Sanders et Bako vont directement dans un pick-and-roll. Nijni était terrifié à l'idée que Bako roule vers la cercle et après que Sanders se soit échappé du piège, ils ont envoyé DEUX joueurs pour aider sur le roll. Sanders fait une excellente passe transversale et Kalinoski lit parfaitement la situation pour se repositionner dans la corner pour recevoir l'extra passe.

Cette équipe anversoise sait vraiment jouer ensemble. On n'a probablement pas besoin de vous le dire.

Concurrent #3 - Le post up de Bamberg

Ce qu'il faut regarder pour Curkovic: "Le potentiel est grand. Il doit continuer à travailler comme il le fait tous les jours, et je crois que ce n'est pas seulement (lors de la première manche contre l'AEK) qu'il s'est amélioré mais tout au long de la saison. Et je suis sûr qu'il va encore s'améliorer", s'est réjoui l'entraîneur Federico Perego quand il a mentionné le nom de Cliff Alexander. Il n'est donc pas surprenant qu'il ait choisi de lui dessiner quelque chose dès la première action du match.

 

Le savoir-faire de Lloyd-Smeath:

Joli système de Bamberg pour commencer la partie. Ils commencent dans une installation "mover blocker" avec deux grands en miroir des deux côtés du terrain, portant des écrans aux deux ailiers pour leur donner une position ouverte. Rice remonte au poste haut, Heckmann coupe ligne de fond La balle va à Rice, puis à Heckmann et enfin à Alexander au poste bas.

L'exécution est bonne et la finition par Alexander parle du développement dont parlait l'entraîneur Perego. Ce qu'il faut vraiment remarquer, c'est que Bamberg se fait un point d'honneur d'attaquer Hunter en post-up sur la toute première occasion. Tout le monde sait que Hunter est important pour l'AEK, mais si Bamberg peut faire de lui une cible défensive, la série devient encore plus fascinante.

Concurrent #4 - Sakota bien plus qu'un simple shooter en spot up

Ce qu'il faut regarder pour Curkovic: Simplement la façon dont Sakota lit l'action. C'est l'expérience et le panache qu'il apporte au club, et c'est pourquoi Luca Banchi est allé vers Sakota dans presque tous les systèmes en sortie de temps mort en Allemagne.

 

Le savoir-faire de Lloyd-Smeath: Encore une fois, la finition de Sakota est impressionnante et le capitaine de The Queen's est un sacré atout offensivement - surtout dans une situation de Playoffs. Sakota est le meilleur moyen d'absorber la pression et de planter des gros tirs. L'histoire est presque aussi intéressante. Les deux actions avant celle-ci, Bamberg avait demandé un temps-mort et le ballon est arrivé deux fois à Rubit au poste bas après ce temps mort. Ils ont marqué deux fois. Le premier était un fadeaway "Dirk-Leg" :

La réponse de l'AEK à l'attaque de Bamberg sur le post-up ? Appelez le temps mort et préparez une action pour profiter du switch défensif de Bamberg en les attaquant directement au poste bas. Captain Fantastic assure et la partie d'échecs entre Perego vs Banchi repart pour un tour.

Concurrent #5 - Oh, Tamir Blatt...

Ce qu'il faut regarder pour Curkovic: Le déplacement sans le ballon de Josh Owens, passant du coude à la position "dunk", empêchant Sebas Saiz de venir aider comme je le fais dans la colonne Help-Side chaque semaine.

 

Le savoir-faire de Lloyd-Smeath:

Igor vous a presque tout dit sur cette action. Josh Owens a fait preuve d'altruisme, ce qui complique la tâche de Tenerife pour aider sur le roll. La passe de Blatt est exceptionnelle.

Le contexte du match est également intéressant. Vous entendez le commentateur vous dire que Tenerife essaie de ralentir la montée de balle. Ils sortent une zone presse pour faire exactement cela. Blatt et l'entraîneur Kattash gagnent la bataille à cette occasion, car ils obtiennent un panier dès leur première attaque et maintiennent un tempo élevé.

Concurrent #6 - Le flow offensif de Tenerife

Ce qu'il faut regarder pour Curkovic: C'est pourquoi je continue d'appeler Tenerife la version Basketball Champions League des Spurs 2014. Ceux de San Antonio, pas ceux que DLS aime. Il y a tellement de mouvements de balles et d'hommes ici....

 

Le savoir-faire de Lloyd-Smeath: J'aime aussi ces Spurs. Sachez que les North London Spurs passent aussi très bien la balle. Mieux que Hajduk Split en ce moment en tout cas....

Cette action, cependant, est Tenerife de Txus Vidorreta en un mot. Ils lancent un dribble juste pour que Jérusalem s'attende à un pick-and-roll espagnol. Jerusalem fait switcher Blatt et Feldeine. Blatt a raison et ralentit le ballon, Feldeine est coincée sous Colton Iverson (n'essayez pas ça à la maison, les enfants) et Bassas est grand ouvert (il saute et crie pour recevoir le ballon).

La passe arrive tard et ils ratent l'occasion. Mais, étant Tenerife, ils ne continuent leur action. Un autre écran de balle, un autre renversement de balle, et Staiger a attaqué le close-out pour le tir ! Mauricio Pochettino aurait approuvé.

C'est l'heure de voter!

Voilà, cliquez sur votre action préférée :

 

Les chroniqueurs de la Basketball Champions League écrivent sur un large éventail de sujets relatifs au basket qui les intéressent. Les opinions qu'ils expriment sont les leurs et ne reflètent en aucun cas celles de la FIBA ou de la Basketball Champions League.

La Basketball Champions League n'assume aucune responsabilité et ne donne aucune garantie, ou représentation, implicite ou autre, pour le contenu ou l'exactitude du contenu et de l'opinion exprimée dans l'article ci-dessus.

Igor Curkovic

Igor Curkovic

Igor Curkovic is Basketball Champions League's writer and editor since day one of the competition, specializing in Live Blog coverage of the games and sorting out the teams on Mondays, in the Power Rankings. When he's not watching basketball, he's commentating Croatian Second Division soccer games for TV.