09 octobre, 2018
05 mai, 2019
17/12/2018
Tough Calls
to read

Coups de sifflet - Semaine 8


MIES (Suisse) - Chaque semaine, des experts analysent les matchs. Afin d'améliorer la compréhension des décisions des arbitres et d'accroître la transparence envers nos fans, nous publions certains de ces "coups de sifflets", accompagnés d'une explication.

Veuillez trouver ci-dessous les "coups de sifflet" de cette semaine :

Coup de sifflet 1: Sidigas Avellino v Nizhny Novgorod - Pas de faute

Le n°19 noir se dirige vers le panier et, dans les airs, crée un contact par son bras gauche avec le défenseur n°4 blanc. Le contact est créé par le n°19 noir et il en est donc responsable. Le contact n'est pas illégal. Aucune faute ne devrait être appelée sur cette action - une action légale.

Résultat : Mauvaise décision de la part des arbitres.

  

Coup de sifflet 2: Montakit Fuenlabrada v Brose Bamberg - Faute personnelle

Le n°6 blanc passe la balle en zone d'attaque et le défenseur, le n°31 rouge réussit à dévier la passe. Après cela, le n°33 blanc, qui tente également d'attraper la passe, est en retard et crée un contact illégal. Le contact est assez difficile à évaluer à cause du fait que 2 joueurs sautent l'un sur l'autre. Une faute personnelle doit être infligée au n°33 blanc.

Résultat : Décision correcte des arbitres.

  

Coup de sifflet 3: Promitheas Patras v Filou Oostende - règle du demi-cercle

A la suite d'une contre-attaque, le n°15 blanc se dirige vers le panier et est en l'air lorsqu'il entre en contact avec le n°24 rouge. On dirait que le n°24 rouge est en position avant que le n°15 blanc ne saute pour aller marquer, mais le pied gauche du n°24 rouge touche la ligne en demi-cercle. Lors d'une action en pénétration dans la zone de demi-cercle, tout contact causé par un joueur offensif en l'air avec un défenseur à l'intérieur du demi-cercle ne doit pas être considéré comme une faute offensive, à moins que l'attaquant utilise ses mains, bras, jambes ou son corps de façon illégale.

Cette règle s'applique lorsque :

  • L'attaquant a le contrôle de la balle alors qu'il est en l'air.
  • L'attaquant est en position de tirer ou de passer
  • Le défenseur a un pied ou les deux pieds en contact avec la zone du demi-cercle.

Dans cet exemple, soit un "no call" soit une faute défensive doit être appelée (la situation est très sensible, car le n°24 rouge est momentanément en contact avec la ligne demi-cercle).

Résultat : Mauvaise décision de la part des arbitres.

 

 

Coup de sifflet 4: Promitheas Patras v Filou Oostende - Infraction de marcher

Le n°3 rouge drive vers le panier. Il ramasse le ballon quand son pied gauche touche le sol (ce qu'on appelle le pas zéro), puis il fait encore trois pas droite-gauche-droite et s'arrête. Un joueur qui attrape le ballon alors qu'il progresse, ou à la fin d'un dribble, peut faire deux pas pour s'arrêter, passer ou lancer le ballon.
La première étape se produit lorsqu'un pied ou les deux pieds touchent le sol après avoir pris le contrôle du ballon et la deuxième étape se produit lorsque l'autre pied touche le sol ou les deux pieds touchent le sol simultanément. Une infraction de marcher doit être signalée.

Résultat : Décision correcte prise par les arbitres.

 

Coup de sifflet 5: Promitheas Patras v Filou Oostende - Gestion du chronomètre

L'équipe blanche commence sa nouvelle possession avec 2 minutes et 54 secondes à jouer. Le n°1 blanc prend un jump shot qui manque le cercle, après quoi le chronomètre de tir est remis à 14 secondes par erreur pendant que l'équipe blanche poursuit son attaque. Lorsque l'horloge indique 2 minutes et 39 secondes, les arbitres arrêtent correctement la partie, mais remettent l'horloge à 11 secondes. Le chrono doit être remis à 9 secondes (2'54'' - 2'39'' = 15 secondes écoulées).

Résultat : Décision incorrecte de la part des arbitres pour déterminer le temps restant sur le chronomètre.