09 octobre, 2018
05 mai, 2019
01/02/2019
Igor Curkovic's Champions League Help-Side
to read

Logique de boxe : Telenet Giants Antwerpen sont les champions actuels de la Basketball Champions League

ZAGREB (Croatie) - En dehors du fait que la NBA représentait autrefois la National Boxing Association, qui est ensuite passée à la WBA, le basket et la boxe ont une chose ou deux en commun. Après tout, il est facile de voir combien de joueurs de basket tweetent sur un match de boxe, ou mettent un peu de boxe dans leur préparation physique.

J'ai essayé plusieurs fois.

(Le sac de boxe a gagné.)

C'est un sport épuisant, mais le fait d'essayer de taper dans un sac oscillant m'a fait réaliser que tout cela ressemble à un mouvement de basket. Vous avez besoin de jambes fortes et de pieds rapides, vous avez besoin d'un "noyau" solide pour contrôler votre corps et vous devez garder votre sang-froid tout en prenant un coup à la tête ou aux mains ou à la poitrine ou ailleurs - vous avez le choix. Tout comme dans un match de basket âpre, quand votre corps est meurtri.

Après les matchs de cette semaine, j'ai réfléchi à la façon dont un titre de boxe est gagné. Parce que nous avons eu un bon match où Besiktas Sompo Japan a remporté son cinquième match consécutif en Basketball Champions League, raflant à Filou Oostende le prix de l'équipe la plus chaude - six victoires de suite - dans un duel direct à Istanbul.

(J'aurais dû trouver un nom de boxe, comme Thrilla à Manille ou Drama à Bahama. Besiktas et Ostende dans le Rumble à Stamboul. Besiktas et Ostende dans le Bout in the South. Besiktas et Ostende dans le Picking Bone à New Rome. Besiktas et Ostende dans la Bataille de Tsargrad.)

Mais, à part le fait que le prix de l'équipe la plus chaude n'existe pas, que se passerait-il si nous avions une compétition de basket avec un système de boxe où les titres sont détenus ? Vous savez, un système dans lequel vous devenez champion en battant le champion en titre ? Tout comme Besiktas peut revendiquer être l'équipe la plus chaude parce qu'elle a battu l'équipe la plus chaude ? Eh bien...

Champ #1 Tenerife prend le titre vacant

Après que tout le monde ait battu tout le monde dans tous les matchs de 2016-17, il restait une équipe dans l'île Pabellon Santiago Martin à San Cristobal de La Laguna, Tenerife, Espagne et oui, j'aime écrire le nom complet, ne m'en voulez pas.

 

C'est Iberostar Tenerife qui a remporté la compétition nouvellement créée, donc ils ont hérité du le titre vacant. Mais pas pour longtemps.....

Champ #2 Tenerife battu à Ventspils

La toute première journée de la saison 2 a vu Ventspils prendre le contrôle de la ceinture des champions de la BCL. C'était une saison folle pour eux, au cours de laquelle ils ont balayé Tenerife ( !) et la première victoire, 73-72, leur a offert les gros titres de la semaine... mais seulement pour une semaine.

Champ #3 Neptunas remporte le choc de la Baltique

J'imagine que la ceinture imaginaire des champions de la BCL est vraiment pointue à cause du design de notre logo et du trophée réel. Elle a dû torturer les champions lettons, car ils ont perdu face à leurs voisins baltes, Neptunas Klaipeda, 87-80, dès la deuxième journée de la saison 2017-18. Et Neptunas faisant des choses à la Neptunas, cela n'a pas duré longtemps pour eux non plus.

Champ #4 Riesen se hisse au sommet

Une semaine seulement après que Neptunas ait été la meilleure équipe non officielle de tous les temps, en battant l'équipe qui avait battu la meilleure équipe une semaine auparavant, ils ont été démolis par la force d'un géant. Oui, Riesen veut dire Géants en allemand, et je m'en tiens aux noms accrocheurs de cette colonne Help-Side.

Le MHP Riesen Ludwigsburg a conservé son titre en battant quatre challengers d'affilée. Elan Chalon, Gaziantep, SikeliArchivi Capo d'Orlando et PAOK étaient tous là pour que Ludwigsburg s'échauffe contre l'ancien champion.

Champ #5 Tenerife ramène la ceinture sur son île

Le 18 décembre 2017, Iberostar Tenerife a stoppé la série de Ludwigsburg lors d'une victoire 83-62 à l'extérieur. Ils conserveront le titre pour six autres duels : Gaziantep, SikeliArchivi Capo d'Orlando, PAOK, Elan Chalon, Neptunas et UCAM Murcia.

Champ #6 UCAM, vous avez vu, vous avez conquis

Mais UCAM contre-attaque en huitièmes de finale en 2018 ! Le titre reste en Espagne avec une victoire 83-72 sur Tenerife et deux autres matchs des quarts de finale contre Pinar Karsiyaka.

Champ #7 La Reine prend la couronne

La série de Murcia avec la ceinture se termine au Final Four à Athènes. L'AEK a ensuite remporté une autre victoire en finale, contre l'AS Monaco, terminant la saison en tant que champion de la Basketball Champions League et champion de boxe fictif de la colonne Help-Side.

Champ #8 Jerusalem commence fort

...et tout comme Tenerife a perdu son premier match dans sa tentative de défense du titre, l'AEK a commencé cette saison avec une défaite contre Hapoel Bank Yahav Jerusalem, 79-75, le 10 octobre dernier. Jerusalem a tenu la ceinture pendant une semaine de plus, esquivant facilement l'équipe de Lietkabelis.

Champ #9 Le saut gigantesque d'Anvers

Mais le 24 octobre, Telenet Giants Antwerpen a inscrit 101 points à Jerusalem, le score final de 101-89 sonnant comme un comptage des points en boxe.... Le jeune champion ne l'a pas été longtemps à son tour.

Champ #10 CEZ Nymburk créé la surprise

Oh mec. CEZ Nymburk a battu Anvers 82-74 le 31 octobre, devenant l'équipe qui a battu l'équipe qui a battu l'équipe qui a battu les champions. La logique de la boxe dit que CEZ Nymburk étaient les nouveaux champions !

Champ #11 Hapoel, à nouveau

Une semaine plus tard, la victoire d'Hapoel Bank Yahav 88-64 sur Nymburk les a vu reprendre la ceinture imaginaire, et la tenir contre les challengers Brose Bamberg et JDA Dijon. Pas étonnant qu'Oded Kattache ait remporté le titre d'entraîneur de l'année la semaine dernière, en obtenant 30,8 % de vos votes. Ou, leurs votes, devrais-je dire :

 

Champ #12 La Reine, encore une fois

Oui, 83-70 à Jérusalem, le 11 décembre. Pas étonnant que Luca Banchi ait terminé deuxième lors du vote de l'entraîneur de l'année, en obtenant 25,3 % de vos voix.

Champ #13 Bamberg fait BAM!

La première défaite de l'AEK depuis une éternité est survenue contre Brose Bamberg, leur donnant la ceinture. Mais 13 est un chiffre malchanceux, vous le savez, donc ça a duré une semaine.

Champ #14 Lietkabelis entend les cloches

Quoi !?? Une victoire 84-67 de Lietkabelis sur Bamberg le 16 janvier. 

Champ #15 Comment ça va, Dijon? 

Encore un upset ! Une victoire 99-91 de la JDA de Dijon sur Lietkabelis, le 23 janvier.

Champ #15 et actuel détenteur de la ceinture imaginaire des champions de la BCL

C'est encore Telenet Giants Antwerpen, donc je suis obligé de partager mon tweet hebdomadaire "coaching appreciation" maintenant.

Les jeunes canons ont abattu Dijon 67-63, mais leur prochain challenger n'est pas n'importe qui. AEK les testera, et l'une de ces deux équipes portera la ceinture imaginaire jusqu'aux Playoffs.

Ce serait bien si l'AEK gagnait, et unissait les titres. C'est ce qu'il y a de plus important dans la boxe de nos jours, de toute façon. L'AEK comme les vrais champions, et les propriétaires de la prestigieuse ceinture des champions de la colonne Help-Side Boxing Logic.

Quel honneur....


Les chroniqueurs de la Basketball Champions League écrivent sur un large éventail de sujets relatifs au basket qui les intéressent. Les opinions qu'ils expriment sont les leurs et ne reflètent en aucun cas celles de la FIBA ou de la Basketball Champions League.

Igor Curkovic

Igor Curkovic

Igor Curkovic is Basketball Champions League's writer and editor since day one of the competition, specializing in Live Blog coverage of the games and sorting out the teams on Mondays, in the Power Rankings. When he's not watching basketball, he's commentating Croatian Second Division soccer games for TV.