13 septembre, 2021
01 janvier, 2022
10/09/2021
Preview
to read

Groupe de Trévise : Renards, Lions, Dragons et Ours vont tenter d'éviter les (Nutri)balles

TREVISO (Italie) - Dans ce que l'on appelle désormais le groupe du Royaume animal, le Belfius Mons-Hainaut, également connu sous le nom de Renards, côtoie ZZ Leiden et Tsmoki-Minsk, également connus sous le nom de Dragons. De l'autre côté du tableau, les London Lions et les Bakken Bears (ours) affronteront les hôtes, les Nutribullet Treviso.

Le Belfius Mons-Hainaut est deuxième de la ligue belge, tandis que le ZZ Leiden est le champion en titre des Pays-Bas. Tsmoki-Minsk est de retour en BCL après avoir remporté son 13e titre consécutif en Biélorussie, les London Lions ont terminé finalistes en BBL, et les Bakken Bears ont remporté leur 19e championnat danois plus tôt cette année.

Nutribullet Treviso accueille l'événement dans le légendaire Palaverde, qui a été la salle de la Benetton Trévise de 1983 à 2012 et a vu certains des plus grands matchs et des plus grands noms de l'histoire du basket européen. Le nouveau club de Trévise, formé en 2012, tente de replacer la ville sur la carte du basket.

 

 

Belfius Mons-Hainaut v ZZ Leiden

Le premier match au programme en Italie sera le derby du Benelux entre Belfius Mons-Hainaut et ZZ Leiden. Le club belge est passé à 40 minutes d'une qualification pour la saison régulière en 2020-21, mais a perdu la finale du tour de qualification contre les Bakken Bears il y a 12 mois.

Les garçons de Vedran Bosnic ont été envoyés en FIBA Europe Cup la saison dernière et ont atteint les quarts de finale, où leur quête a pris fin face aux champions polonais Arged BM Stal Ostrow Wielkopolski. ZZ Leiden est également une équipe avec beaucoup d'expérience en FIBA Europe Cup, ayant joué la saison régulière à trois reprises depuis 2015-16.

Jouer la FIBA Europe Cup et flirter avec une participation à la BCL n'est pas le seul lien entre ces voisins. ZZ Leiden a remporté la Dutch League en 2021, emmené par Emmanuel Nzekwesi, qui a été désigné comme MVP de la saison et a également fini meilleur marqueur de la ligue avec 21,7 points par match. Nzekwesi va participer à cette rencontre, mais pour Belfius Mons-Hainaut, qui a recruté l'ailier-fort néerlandais pendant l'été.

 

Ce transfert fait-il des Foxes les grands favoris de ce match ? Ou bien, est-ce qu'il apportera une motivation supplémentaire à ZZ Leiden, qui essaiera de montrer qu'ils sont bons même quand on enlève leur meilleur joueur de l'équation ?

"Mons est un adversaire redoutable", a déclaré l'entraîneur principal de Leiden, Geert Hammink. "Mais nous allons nous préparer à gagner ce match, et voir qui nous rencontrerons ensuite. Il est clair que toutes les équipes présentes dans les tours de qualification sont d'un niveau élevé, mais nous aussi, et j'ai hâte de relever ce défi."

Autres noms notables dans ce duel : Justin Cage, 36 ans, qui s'apprête à entamer sa 13e saison avec Belfius Mons-Hainaut, et Worthy de Jong, qui entame sa 11e saison à ZZ Leiden, où il s'est imposé comme l'un des meilleurs joueurs néerlandais de tous les temps, remportant de multiples récompenses, dont le trophée de MVP des Play-Offs de la ligue néerlandaise en 2021.

View this post on Instagram

A post shared by Worthy de Jong (@beworthy)


London Lions contre Nutribullet Treviso

Nous n'avons pas encore eu d'équipe britannique en saison régulière. Les London Lions sont prêts à le faire en 2021-22, mais leur mission est à peu près aussi difficile que possible, car ils doivent jouer contre des hôtes ambitieux dans leur propre salle dans un match à quitte ou double pour commencer le tournoi.

Dirk Williams et Justin Robinson ont montré la voie la saison dernière, et l'équipe a recruté un autre grand nom en la personne de Marquis Teague, ancien membre des Chicago Bulls, Brooklyn Nets et Memphis Grizzlies de 2012 à 2018. Mais même Teague ne pouvait pas dire qu'il a été le plus grand prospect de cette équipe.

Cet honneur revient à Joshua Ward-Hibbert, vainqueur d'un Grand Chelem à 18 ans, en remportant le titre de double masculin de l'Open d'Australie 2012. Un an plus tôt, Ward-Hibbert est entré dans l'histoire à Wimbledon en réalisant le service le plus rapide jamais effectué par un joueur junior, avec une vitesse de 214 km/h. Il est passé au basket et cela semble être une décision intelligente, car il peut maintenant montrer ce dont il est capable au niveau international.

 

Alors que les Lions sont sur le point de goûter à ce niveau de basket pour la première fois, Nutribullet Treviso a constitué une équipe avec beaucoup d'expérience, dirigée par l'entraîneur Max Menetti, une légende à Reggio Emilia qui est en passe d'établir un statut similaire à Trévise depuis sa prise de fonction en 2018.

Trévise arrive dans le tournoi avec quatre victoires en quatre matchs dans la Supercoupe d'Italie. Nicola Akele, Giordano Bortolani et Davide Casarin donnent à l'équipe de bonnes vibrations italiennes alors qu'ils commencent tous leur carrière, et l'aide internationale vient de DeWayne Russell, Henry Sims, Aaron Jones, Michal Sokolowski et Tomas Dimsa.

Avec un grand nom du coaching comme Menetti, et le mélange d'expérience internationale et de jeunesse nationale, il ne semble pas que la pression puisse ralentir ce Nutribullet. Avec le retours des supporters en tribunes, cela pourrait être le point de départ de quelque chose de grand dans l'histoire du basket trévisan.


Tsmoki-Minsk et Bakken Bears

Le vainqueur de Belfius Mons-Hainaut contre ZZ Leiden affrontera Tsmoki-Minsk en demi-finale. Les champions de Biélorussie visent une nouvelle participation à la saison régulière, et ils s'y prennent de la même manière qu'ils l'ont fait auparavant : beaucoup de puissance de feu chez les joueurs domestiques, avec des joueurs internationaux très motivés qui ont l'occasion de prouver leur valeur en tant que leaders.

DeAngelo Isby a joué en Slovaquie avant d'arriver à Minsk, Angelo Warner arrive de Hongrie et Robert Upshaw a joué en deuxième division turque la saison dernière, tournant à 16,5 points et 7,3 rebonds de moyenne pour Konyaspor.

Le seul homme qui ne correspond pas au scouting habituel de Tsmoki-Minsk est Stefan Jankovic. Un grand nom, le Serbe de 28 ans a joué pour Missouri et Hawaii en NCAA, puis est passé par l'Etoile Rouge et le Partizan, tout en goûtant à la BCL avec l'AEK en 2019-20. Mais il n'a pas encore dépassé les 20 minutes de moyenne par match en tant que professionnel, il pourrait donc avoir l'occasion de le faire avec les Dragons.

View this post on Instagram

A post shared by Stefan Jankovic (@stefanj33)

 

Les Bakken Bears attendent à l'autre bout du tableau, prêts à affronter les London Lions ou le Nutribullet Treviso en demi-finale. Les champions danois ont conservé le noyau dur de l'équipe avec Adama Darboe, Michel Diouf, Ryan Evans, Darko Jukic, Thomas Laerke, Tylor Ongwae et Morten Sahlertz, tous de retour pour une nouvelle saison.

Les nouveaux joueurs pourraient bien faire oublier rapidement DeShawn Stephens et QJ Peterson aux fans danois. Travis Taylor arrive après deux saisons en Hongrie, Frank Bartley a marqué 14,3 points en moyenne pour le medi Bayreuth en Bundesliga la saison dernière, et Jarred Ogungbemi-Jackson a déjà l'air d'un candidat au titre de MVP.

En effet, ses productions ont été exceptionnelles au cours des deux dernières saisons, tant avec Kataja en Finlande qu'avec Donar Groningen aux Pays-Bas. Le meneur de jeu a enregistré en moyenne 18,1 points, 6,2 passes et 5,5 rebonds par match en 2019-20, et 17,3 points, 5,1 rebonds et 3,5 passes en 2020-21.


Le vainqueur de ce tournoi de qualification accédera au groupe D de la saison régulière, où l'attendent l'AEK Athènes, Falco Szombathely et le VEF Riga.