13 septembre, 2021
01 janvier, 2022
12/09/2021
Preview
to read

Groupe de Sofia : Les grands noms de la BCL visent un retour en force

SOFIA (Bulgarie) - TaShawn Thomas a été l'un des joueurs les plus dominants de l'histoire de la Basketball Champions League, tandis que D'Angelo Harrison a réalisé une magnifique saison 2020-21. Il n'y a pas de place pour les deux en 2021-22.

Thomas arrive en Bulgarie avec Le Mans, tandis que Harrison évolue au BC Prometey d'Ukraine. Les hôtes du Levski ont mis en place une équipe entièrement bulgare, et nous sommes déjà habitués à voir un roster entièrement tchèque par Opava. Parma-Parimatch et Hapoel Eilat voient également leur chance d'accéder au grand bal.

Levski v BC Prometey

Les hôtes ont remporté la ligue bulgare la saison dernière et cherchent maintenant à franchir une nouvelle étape dans l'histoire du club. Jouer dans leur jardin pourrait remonter le moral des champions bulgares, qui ont déjà joué les tours de qualification de la BCL.

C'était en 2018-19, quand ils ont balayé les Lituaniens de Siauliai au premier tour de qualification, mais ils n'étaient pas de taille pour les champions finlandais de Karhu au deuxième tour, perdant une chance de devenir la première équipe bulgare dans la BCL. Ils ont participé à deux saisons de FIBA Europe Cup, atteignant le deuxième tour de la saison régulière en 2018-19, et le premier tour en 2019-20.

Même à domicile, leur tâche sera extrêmement difficile en quart-de-finale. Ils affronteront les champions ukrainiens de BC Prometey, un club fondé en 2018 et qui a déjà les capacités de signer des noms notables comme Denys Lukashov, Oleksandr Lypovyy et des joueurs internationaux comme Chris Dowe, qui a déjà connu des moments forts en BCL avec Anwil Wloclawek.

 

DJ Stephens est un autre joueur qui jouera bien au-dessus de l'anneau, détenteur d'un record de détente verticale lors du NBA Draft Combine, mais lorsqu'il s'agit de marquer des points, il est difficile de trouver mieux que D'Angelo Harrison.

L'arrière originaire d'Anchorage, en Alaska, a figé tous ses adversaires lorsqu'il était à la Happy Casa Brindisi la saison dernière, et seule une grave blessure l'a empêché d'être dans la course au titre de MVP. Harrison a marqué en moyenne 19,3 points par match en BCL la saison dernière, ce qui aurait été encore plus élevé si l'on ne tenait pas compte de son match à 5 points lors duquel il s'est blessé.


Prometey a également fait appel à un entraîneur expérimenté. L'entraîneur de l'équipe nationale tchèque Ronen Ginzburg, qui a été l'architecte de la belle mécanique de l'ERA Nymburk en République tchèque, est de retour sur la scène européenne, prêt à faire de Prometey une version avancée de Nymburk dans quelques années.

Parma-Parimatch v Hapoel Eilat

Ce quart-de-finale offrira un choc de styles. L'équipe russe de Parma-Parimatch s'appuie sur la puissance de feu locale, avec des joueurs des pays voisins pour aider le noyau russe. Le seul joueur américain de l'équipe est Jeremiah Hill, un arrière de 26 ans qui a marqué en moyenne 15,7 points par match pour Astana dans la VTB United League en 2020-21.

De l'autre côté, l'Hapoel Eilat confiera les tâches de scoreur à Bryon Allen et Will Cherry, tandis que Jacob Evans, Justin Patton et Romello White leur donneront la possibilité de jouer avec une formation entièrement américaine.

"L'Hapoel a un style de jeu américain, montrant beaucoup de défense agressive et d'attaque rapide. L'équipe court beaucoup et change souvent de tactique en défense", a déclaré l'entraîneur de Parma-Parimatch, Kazys Maksvytis. "Ils sont un représentant majeur du basket israélien, où les joueurs internationaux jouent le rôle principal."

Parma-Parimatch tentera d'éviter ce qui s'est passé lors de leur dernière rencontre avec une équipe israélienne. Il y a cinq mois, en demi-finale de la FIBA Europe Cup, ils s'étaient inclinés d'un seul point face à l'Ironi Ness Ziona, sur à un tir à trois-points de Wayne Selden, le MVP du Final Four.


Opava et Le Mans

Le vainqueur du match Levski - BC Prometey affrontera Opava en demi-finale. Le club tchèque a fait parler de lui lors de la saison 2018-19, lorsqu'il a disputé la saison régulière de la Basketball Champions League avec uniquement des joueurs tchèques - et pas seulement cela, mais des joueurs nés dans la région d'Opava. Ils ont décroché deux victoires, contre Nanterre 92 et Telekom Baskets Bonn.

 

L'approche similaire à celle de l'Athletic Bilbao est de retour pour un nouveau parcours, cette fois dans les qualifications. La quasi-totalité de l'effectif de 2018-19 est toujours là : Rostislav Dragoun, Radim Klecka, Jan Svandrlik, Filip Zbranek, Miroslav Kvapil, Martin Gniadek, Radovan Kouril, Ludek Jurecka, Jakub Sirina, Jakub Slavik, Jan Stepanek.

L'équipe compte deux joueurs étrangers, le pivot suédois Mattias Markusson et l'ailier-fort slovaque Juraj Palenik, mais l'entraîneur Petr Czudek et le reste de l'équipe savent ce qu'ils font, en préservant l'esprit local.

Dans l'autre partie de tableau, le vainqueur de Parme-Parimatch contre Hapoel Eilat rencontrera Le Mans en demi-finale. Le quintuple champion de France a remporté son dernier trophée en 2018, et il a l'expérience de la BCL lors des éditions précédentes.

Mais le terme d'expérience en BCL prend un nouveau sens lorsqu'on parle de leur roster. Scott Bamforth, Deishuan Booker et TaShawn Thomas sont en ville - Bamforth était un éclair pour le Dinamo Sassari, Booker a joué sa première saison en Europe avec une équipe de BCL à l'ERA Nymburk, tandis que Thomas était un candidat permanent au titre de MVP avec l'Hapoel Jérusalem.

TaShawn a commencé son parcours en BCL avec l'Hapoel Holon en 2017-18, avec une moyenne de 14 points par match, et au cours des trois dernières saisons avec Jérusalem, il a inscrit 11,8, 15,4 et 17,5 points par match, tout en shootant à plus de 65 % de réussite dans la raquette dans chacune de ses quatre saisons.

 

Un autre grand nom du Mans est Dante Cunningham. L'ailier-fort a joué 736 matchs de NBA, tant en saison régulière qu'en Playoffs, et jouer en France sera sa première expérience européenne après quelques saisons en Chine et à Porto Rico.

Le vainqueur du tournoi de Sofia rejoindra le groupe A de la saison régulière, aux côtés du Dinamo Sassari, du Lenovo Tenerife et du MHP Riesen Ludwigsburg.