13 septembre, 2021
01 janvier, 2022
17/09/2021
Review
to read

Harrison brille pour les champions ukrainiens avant la finale contre Parme-Parimatch

SOFIA (Bulgarie) - D'Angelo Harrison a brillé de mille feux pour mener le BC Prometey en finale des qualifications de la Basketball Champions League 2021-22. Les Ukrainiens affronteront Parma-Parimatch, qui a éliminé Le Mans dans l'autre demi-finale.

Le fait que Le Mans soit éliminé signifie également que la sixième saison de la BCL se jouera sans TaShawn Thomas, qui s'est imposé comme l'une des plus grandes stars de la Ligue lors de son passage à l'Hapoel Holon et à l'Hapoel Jérusalem, mais n'a pas pu aider l'équipe française à atteindre la saison régulière.

Parma-Parimatch a toujours eu un petit temps d'avance sur Le Mans en demi-finale, mais les joueurs d'Elric Delord ont eu une chance de revenir à quatre minutes de la fin. Menés de 5 points, ils ont eu deux opportunités sur transition pour ramener le match à une possession, mais TaShawn Thomas et Kenny Baptiste n'ont pas réussi à convertir leurs layups contestés.


Au lieu d'être un match à trois points, c'est un tir à trois-points qui a scellé l'affaire. Eigirdas Zukauskas en a réussi un juste devant le banc du Mans, créant une avance de 8 points à 3:30 de la fin du match. Le comeback n'a pas eu lieu, Parma-Parimatch s'imposant au final 82-69.

"Nous avons produit un match un peu meilleur que le premier", a déclaré l'entraîneur de Parma-Parimatch, Kazys Maksvytis. "On a eu un très bon équilibre contre une équipe aussi agressive que le sont habituellement les équipes françaises, nous avons eu 23 passes décisives et seulement 8 balles perdues".

Jeremiah Hill a assuré17 points et 6 passes en sortie de banc pour Parma-Parimatch, Zukauskas était partout avec 14 points, 8 rebonds et 6 passes, tandis qu'Artsiom Parakhouski a signé un double-double de 11 points et 10 rebonds.

Scott Bamforth a terminé le match avec 22 points, 8 passes et 6 rebonds pour Le Mans, TaShawn Thomas a marqué 16 points, mais cela n'a pas été suffisant.

"Ils ont mieux joué que nous. Nous avons eu quelques problèmes pendant la pré-saison, nous avons commencé à nous entraîner le 22 août, et nous avons besoin de temps pour nous synchroniser. Une équipe a besoin de temps pour travailler et s'entraîner ensemble. Nous avons essayé, mais nous n'étions pas prêts", a déclaré l'entraîneur du Mans, Delord.

Plus tôt dans la journée, le BC Prometey a fait une démonstration de force contre les finalistes de la ligue tchèque. Lorsque Opava a compris ce qui se passait, ils avaient déjà 20 points de retard, les champions ukrainiens menant 33-13 à la fin du premier quart-temps.

L'avance est passée à 30 points, et Prometey a passé 38:42 du match en tête, alors qu'Opava n'a mené que 16 secondes dans cette demi-finale. Score final : 100-78.

"La clé a été l'écart important de la première mi-temps. Nous nous sommes battus, mais ils ont eu un grand pourcentage de réussite derrière la ligne à trois-points. C'était une grande leçon, maintenant nous attendons avec impatience la FIBA Europe Cup", a déclaré Jakub Sirina, le meilleur joueur d'Opava, après avoir marqué 15 points dans cette défaite.

Prometey a réussi sept tirs à trois-points dans le premier quart-temps, dont trois par Chris Dowe. D'Angelo Harrison a également réussi trois tirs primés en première mi-temps, et Prometey a tiré à 14 sur 28 de loin sur les 40 minutes.

"Nous savions qu'il s'agissait d'une équipe coriace, avec une grande puissance de feu, donc nous voulions être agressifs en défense. Nous voulions jouer dur. Nous avons joué notre style, en transition", a expliqué DJ Stephens de Prometey.

Harrison n'a eu besoin que de 25 minutes de jeu pour inscrire 33 points, avec 10 tirs sur 16, 8 rebonds et 3 passes décisives, sans commettre la moindre balle perdue sur le terrain. C'est une performance similaire à toutes celles qu'il avait réalisées pour Happy Casa Brindisi il y a une saison, ce qui faisait de lui un prétendant au titre de MVP avant sa blessure.

 

Sean Evans n'a manqué qu'un seul de ses 11 tirs pour terminer avec 20 points, Dowe en a eu 13, et Olexandr Belikov a également atteint un scoring à deux chiffres avec 10 points. Au vu de leur prestation lors des deux premiers matchs, ils semblent être les favoris de la finale.

"Prometey est une équipe très forte avec un bon entraîneur, Ronen Ginzburg. Je m'attends à un match difficile et physique, et j'espère que notre équipe franchira la dernière étape avec succès", a déclaré l'entraîneur principal de Parma-Parimatch, Maksvytis, heureux de jouer le rôle de l'outsider en finale.

La finale de Sofia se jouera samedi. Les trois autres finales se dérouleront vendredi, avec le BC Kalev/Cramo contre l'Uniclub Casino - Juventus à Tallinn, l'U-BT Cluj Napoca contre le Fribourg Olympic à Peristeri, et le Nutribullet Treviso qui tentera de tirer le meilleur parti de son statut d'hôte contre le Tsmoki-Minsk en Italie.