13 septembre, 2021
01 janvier, 2022
14/09/2021
Review
to read

Les champions des Pays-Bas s'imposent au buzzer, Split et Trévise se replacent sur la carte du basket européen

MIES (Suisse) - Il y a eu du suspense lors de la première journée des tours de qualification de la Basketball Champions League 2021-22, avec le derby de quartier qui a tourné à l'avantage de ZZ Leiden. Ailleurs, deux villes de basket ont fait leur retour dans le basket européen avec des victoires qui les ont envoyés en demi-finales de leurs groupes respectifs.

ZZ Leiden n'était pas considéré comme un favori face au vice-champion de Belgique Belfius Mons-Hainaut, surtout pas lorsque leur MVP de la saison 2020-21 Emmanuel Nzekwesi a quitté le club pour rejoindre Belfius Mons-Hainaut. Il a réalisé un double-double de 15 points et 10 rebonds contre son ancienne équipe lundi, mais les champions néerlandais avaient toujours Worthy de Jong à bord.

De Jong a orchestré le retour de son équipe, qui était menée de 9 points à quatre minutes de la fin, et à un peu plus de deux secondes du terme, c'est lui qui a réceptionné le ballon pour ZZ Leiden dans un système parfait élaboré par l'entraîneur Geert Hammink. Il s'est démarqué derrière la défense et a reçu une passe parfaite d'Asbjoern Midtgaard, permettant à Worthy de Jong de marquer au le buzzer et de sceller le score final à 76-74.

De Jong a terminé le match avec 21 points, 8 rebonds et 8 passes, Midtgaard a ajouté 22 points en shootant à 10 sur 13. Marcus Tyus a marqué 21 points pour l'entraîneur Vedran Bosnic, mais Belfius Mons-Hainaut ne rejoindra pas ses compatriotes de Filou Oostende en saison régulière.

Leiden affrontera désormais Tsmoki-Minsk en demi-finale à Trévise. Dans l'autre partie de tableau, les hôtes du tournoi en Italie n'ont laissé aucune chance aux London Lions. Nutribullet Treviso a pris une avance de deux chiffres dès le premier quart-temps et n'a jamais regardé en arrière pour s'imposer 89-62.

Le match a été un modèle de basket de la part de Massimiliano Menetti. Seulement 62 points accordés d'un côté, et le partage du ballon de l'autre, avec 24 passes et six hommes à plus de dix points. Henry Sims a marqué 16 points, le jeune Giordano Bortolani a réussi trois paniers à trois-points, 13 points, 5 rebonds et 4 passes.

Nutribullet Treviso sera de retour en action mercredi 15 septembre, face aux Bakken Bears pour une place en finale au Palaverde. La salle a accueilli la Benetton Treviso, l'un des plus grands clubs d'Europe dans les années 1990 et 2000, et il semble maintenant que le basket continental pourrait revenir au même endroit avec Nutribullet Treviso, fondé en 2012, qui n'est qu'à deux victoires de la saison régulière.

Trévise a un nouveau club en Europe, mais pour Split, en Croatie, c'est toujours le même qui gagnait des titres européens à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Ils s'appelaient Jugoplastika et Pop 84 lorsqu'ils ont remporté trois Coupes d'Europe des Champions FIBA consécutives de 1989 à 1991, ils s'appellent maintenant KK Split alors qu'ils sont sur le point de jouer les demi-finales en Grèce.

Les finalistes de la Ligue croate ont tenu Petrolina AEK à seulement 50 points dans leur victoire 65-50 en ouverture du tournoi à Peristeri. Ils ont semblé avoir une longueur d'avance pendant la majeure partie du match, et une fois que Lovre Runjic, Mateo Kedzo et Karlo Zganec ont connu une bonne série en attaque au début du quatrième quart-temps, l'entraîneur Srdjan Subotic n'a pas eu de problème.

Split a remporté son premier match dans une compétition européenne depuis 17 ans. L'équipe jaune et noire croate jouera contre les champions de Suisse, Fribourg Olympic, en demi-finale.

 

View this post on Instagram

A post shared by KK Split (@kksplit_)


La même salle a vu un match complètement différent plus tard dans la journée de lundi. L'U-BT Cluj Napoca s'est qualifié pour le tour suivant des qualifications en battant Salon Vilpas 106-97. Les deux équipes ont réalisé des quarts-temps à 30 points, et ont cumulé un impressionnant 25 sur 50 au-delà de l'arc.

Patrick Richard a réussi six tirs à trois-points, 24 points, 8 rebonds et 7 passes pour les champions roumains, et cinq autres joueurs ont marqué 15 points ou plus pour l'entraîneur Mihai Silvasan. Parmi eux, Andrija Stipanovic et Toni Katic, deux anciens joueurs du KK Split qui doivent battre les hôtes de Peristeri en demi-finale pour garder la possibilité de rencontrer leur ancien club en finale en Grèce.

Une autre équipe hôte était en action dans les quarts de finale à Tallinn, en Estonie. Le BC Kalev/Cramo a limité le Sporting CP à 9 points dans le deuxième quart-temps et s'est imposé 86-69 grâce aux 15 points et 8 rebonds de Kamari Murphy.

Les champions portugais n'ont pas eu la main chaude, ne shootant qu'à 33 % de réussite, mais ce ne sont pas leurs tirs lointains qui ne tombaient pas dedans. En effet, ils ont réussi 11 de leurs 27 tirs à trois-points, mais seulement 13 des 46 tirs à l'intérieur de l'arc, confirmant ainsi les déclarations d'avant-match sur le fait que le BC Kalev/Cramo est une équipe physiquement forte.

 

Les champions de la Ligue de basket-ball de Lettonie et d'Estonie ont eux aussi réussi 11 tirs à trois-points sur 23, et ont compté une avance de 27 points à un moment donné. La tâche ne sera pas plus facile pour eux jusqu'à la fin du parcours, puisqu'ils affrontent Mornar Bar en demi-finale mercredi.

Dans l'autre demi-finale à Tallinn, Brose Bamberg jouera contre Uniclub Casino - Juventus, qui a éliminé les Kapfenberg Bulls 90-68. Les Autrichiens ont probablement entouré deux noms de l'équipe adverse avant le match, mais ils n'ont rien pu faire pour arrêter la doublette domestique des Lituaniens.

Martynas Gecevicius a réussi cinq tirs à trois-points et a terminé avec 19 points, tandis que Mindaugas Kupsas a eu besoin de moins de 22 minutes pour réaliser un double-double de 15 points et 12 rebonds. La Juventus aura besoin de confirmer cette performance deux jours si elle veut rester en vie et atteindre sa troisième campagne de saison régulière dans la BCL.

 

Toutes ces équipes auront un jour de repos mardi, mais il y aura quand même deux matchs joués à Sofia en Bulgarie. Vous pouvez lire la présentation du groupe en cliquant sur ce lien