05 octobre, 2021
15 mai, 2022
05/01/2022
Game Report
lire

Pas l'équipe d'un seul homme : Gavin Ware se distingue et Dijon résiste au dernier run de Riga

DIJON (France) - La JDA Dijon et le VEF Riga se sont échangé coup pour coup tout au long du match. Le public a quitté la salle heureux car Gavin Ware a décidé de ne pas laisser les champions lettons voler l'avantage du terrain. La JDA Dijon a remporté le match 84-77, prenant une avance 1-0 dans la série de Play-In au meilleure des trois matchs.

Le match a connu 11 changements de leader, Dijon a été en tête pendant 19:38 du match, soit seulement six secondes de plus que le VEF Riga. Les visiteurs ont obtenu un avantage maximal de 11 points, les hôtes de 10 dans ce match très disputé.

 

Le moment clé : Cela aurait dû être beaucoup plus facile pour Dijon. Les hommes de Nenad Markovic ont pris neuf points d'avance, 78-69, à 2:30 de la fin du match, mais le VEF Riga est revenu à 78-77 et a même forcé un tir manqué à trois-points de David Holston.

Cependant, Gavin Ware était là pour faire le ménage, s'emparant du rebond offensif, allant sur ligne, poussant l'écart à 80-77. La situation s'est répétée sur la possession suivante : un autre échec de Holston, un autre rebond de Ware, un layup et une faute pour une avance de deux possessions.

Tous les espoirs de retour de Riga ont été balayés par le vent d'un dunk en moulin de Rashard Kelly qui a établi le score final.

 

Les héros du match : David Holston a été en feu en première mi-temps, inscrivant 17 de ses 19 points avant la pause, réussissant cinq tirs à trois-points et effaçant à lui seul un déficit à deux chiffres dans le deuxième quart-temps.

 

Après la pause, c'était au tour de Khadeen Carrington de faire sa part, 12 points, 5 rebonds, 5 passes, 2 interceptions. Rashard Kelly a ajouté 13 points, mais c'est Ware qui a été le plus impressionnant avec 18 points et 10 rebonds, dont six offensifs. C'était le premier double-double de Ware en 21 matchs de BCL.

Les stats ne mentent pas : Vivre par les trois-points, mourir par les trois-points a pris un autre sens mardi soir. Le VEF Riga a réussi 14 tirs à trois-points, et a pris énormément de plaisir à shooter de loin puisque l'équipe lettone a tenté 33 tirs à trois-points et seulement 22 tirs à deux-points - le plus faible total dans un match de BCL au cours de la saison 6.

Si l'on ajoute à cela leurs 9 sur 17 sur la ligne des lancers francs, il est facile de comprendre pourquoi ils n'ont pas pu tenir jusqu'à la ligne d'arrivée.

Le mot de la fin : Dijon a fait sa part, en protégeant son terrain et en se rapprochant des huitièmes de finale. Le VEF Riga a disputé un nouveau match serré, ses cinq défaites en BCL cette saison ont été concédées par moins de dix points, mais il devra maintenant remporter deux victoires consécutives contre Dijon pour accéder au Groupe I, où le MHP Riesen Ludwigsburg et le Galatasaray Nef l'attendent. Le troisième rival sera issu du match Holon - Besiktas.

Ils ont dit :

"Nous avons bien commencé le match, mais nous avons ensuite perdu nos valeurs, notre vision, notre direction. Nous nous sommes trop orientés vers l'attaque. À la fin, nous n'avons pas pris la bonne décision, nous n'avons pas fait l'effort supplémentaire, et c'est le jeu du basket. Beaucoup de nos joueurs ont de la place pour s'améliorer. Nous ne sommes pas finis. Nous n'avons pas fini, c'est sûr". - Janis Gailitis, entraîneur principal du VEF Riga

"C'était un match difficile. Nous avions l'air de trembler un peu, mais nous avons commencé à nous concentrer sur la dureté. Parce qu'ils ne nous laissaient pas entrer dans notre jeu au premier et au deuxième quart-temps, donc nous avons dû nous appuyer sur la dureté. Nous n'avons eu que deux jours pour nous préparer, mais nous allons retourner à l'entraînement pour travailler, devenir plus forts et plus durs et tout ira bien." - Gavin Ware, JDA Dijon