05 octobre, 2021
15 mai, 2022
09/09/2021
Transfers
to read

Dégagez la voie : L'Hapoel Jérusalem ajoute une machine à highlights, Kaiser Gates

JERUSALEM (Israël) - Ils écrivent une nouvelle page dans les livres d'histoire du club, mais l'objectif reste le même. Un nom d'entraîneur fort, un potentiel offensif illimité, une énorme base de fans pour amener l'Hapoel Bank Yahav Jérusalem jusqu'au sommet.

La première signature importante pour la saison 2021-22 a eu lieu en dehors du terrain. L'entraîneur Oren Amiel, lauréat du trophée de l'entraîneur de la saison de la BCL, est revenu dans son pays natal, et ses liens avec l'Hapoel Jérusalem ont toujours été forts, puisqu'il y a passé du temps en tant qu'assistant de Brad Greenberg.

Amiel était en charge de l'ERA Nymburk au cours des quatre dernières saisons, remportant un certain nombre de trophées individuels et collectifs, et créant une forme de basket qui a fait des champions tchèques des quarts de finalistes de la Basketball Champions League deux années consécutives.

Voici ce qu'Amiel a prévu pour 2021-22 :

Le club a annoncé le 8 septembre que Kaiser Gates a rejoint l'Hapoel Bank Yahav Jerusalem. Originaire d'Atlanta, en Géorgie, Gates a 24 ans et mesure 2,01m, il peut aider aux postes 3 et 4 et s'est fait un nom en NBA G League.

En effet, Gates est un membre du club des grands voltigeurs et a réalisé de nombreux poster dunks pour les Windy City Bulls, les Maine Red Claws et les Long Island Nets. Il est passé par le programme NCAA de Xavier, et jouer à Jérusalem sera sa première expérience à l'étranger. Gates a joué pour l'équipe nationale des États-Unis lors des qualifications de la FIBA AmeriCup 2022.

 

Voici ce que l'Hapoel Bank Yahav Jerusalem a fait sur le marché de transferts jusqu'à présent :

Le mercredi 25 août s'est avéré être l'un des jours les plus chargés de l'histoire du front office, puisque Jérusalem a annoncé non pas un, ni deux, mais trois anciens joueurs de la NBA rejoignant l'équipe.

Thon Maker était le 10e choix de la draft NBA 2016, et le joueur de 24 ans a accumulé 263 matchs au cours des cinq dernières saisons, jouant pour les Milwaukee Bucks, les Detroit Pistons et les Cleveland Cavaliers. Il a également participé à 16 matchs des Playoffs de la NBA.

Maker mesure 2,13 m, a représenté l'Australie au cours de sa carrière et possède également la nationalité sud-soudanaise. Jouer devant les fans de Jérusalem chaque semaine sera sa première expérience à l'étranger depuis qu'il a joué au basket-ball au lycée en Australie.

 

Anthony Bennett a déjà une expérience européenne, puisqu'il faisait partie de l'équipe de Fenerbahçe en 2016-17. En 2013, il a été le premier choix de la draft NBA, sélectionné par les Cleveland Cavaliers, et a joué 151 matchs avec les Cavs, les Minnesota Timberwolves, les Toronto Raptors et les Brooklyn Nets.

Bennett a joué pour l'équipe nationale canadienne lors du tournoi de qualification olympique de la FIBA en 2020 à Victoria, au Canada, mais n'a pas pu aider les hôtes à décrocher leur billet pour les Jeux olympiques.

Avec Bennett et Maker dans la raquette, le backcourt appartient à Sean Kilpatrick. Le joueur de 31 ans est passé par le programme des Bearcats de Cincinnati en NCAA, et a eu sa première chance en NBA en tant que joueur non drafté avec les Minnesota Timberwolves en 2015.

Kilpatrick a ensuite joué 157 matchs dans la Ligue, connaissant son meilleur moment avec les Brooklyn Nets en 2015-16 et 2016-17, avec une moyenne de plus de 13 points, principalement en sortie de banc. Kilpatrick est en Europe depuis 2019, obtenant des minutes à Panathinaikos, Buducnost, Tofas et Gran Canaria.

Son partenaire de crime en tant sur la ligne arrière sera Retin Obasohan. Le joueur de 28 ans originaire d'Anvers, en Belgique, a déjà collaboré avec l'entraîneur Amiel à Nymburk la saison dernière, entrant dans les discussions pour le titre de MVP de la BCL en affichant une moyenne de 13,9 points, 5,3 passes, 3,7 rebonds et 1,6 interception par match.

Obasohan est également un bon écrivain. Il l'a montré lors de la préparation du Final 8 la saison dernière, en expliquant son mantra qui lui a permis de traverser tous les hauts et les bas de sa carrière jusqu'à présent.

 

Un autre nouveau visage dans le backcourt est Jalen Adams. Il a 25 ans, joue meneur de jeu, a passé quatre ans à UConn, et a eu son premier aperçu du basket professionnel avec les Erie BayHawks en 2019-20, avant de franchir l'océan pour rejoindre Châlons-Reims.

Adams n'a participé qu'à sept matchs en France, mais a montré à quel point il pouvait être efficace, avec une moyenne de 20,3 points, 3,1 rebonds et 3,0 passes décisives par match. Il était le meilleur marqueur de la Ligue française à l'époque, mais il est ensuite retourné chez les BayHawks en janvier 2021.

Un nom plus familier en BCL est celui de Willy Workman. L'ailier-fort de 31 ans est un joueur qui reflète son nom de famille, lisant les défenses et trouvant des moyens de finir autour du cercle grâce à ses qualités athlétiques. Workman est issu d'une famille israélienne du Massachusetts et possède la nationalité israélienne.

Il est arrivé en Israël en 2013 et a atteint le point culminant de sa carrière la saison dernière, lorsqu'il a joué un rôle crucial dans le parcours de l'Hapoel Unet Credit Holon vers les quarts de finale de la BCL.


Quelques joueurs nationaux nés en 1995 sont également passés à Jérusalem. Amit Gershon est un arrière shooteur d'1.91m et ce sera le quatrième Hapoel de sa carrière, après avoir joué pour Afula, Beer Sheva et Gilboa Galil. Itay Segev est un joueur de 2,03m qui occupe les postes d'ailier-fort et de pivot. Il a passé les six premières années de sa carrière professionnelle au Maccabi Tel Aviv. Il possède une expérience internationale acquise au BCM Gravelines-Dunkerque en 2020-21.