05 octobre, 2021
15 mai, 2022
07/11/2021
Diccon Lloyd-Smeath's Champions League Insider
to read

Unicaja Malaga et Ludwigsburg, les machines à stats avancées

MADRID (Espagne) - Alors que (presque) tout le monde a disputé trois matches et a affronté une fois chaque équipe de son groupe, nous commençons à voir apparaître certains modèles dans les données et à avoir une meilleure idée de la façon dont les équipes sont organisées pour jouer. Jetons un coup d'œil rapide à certains chiffres et vidéos.


Le tableau de bord ci-dessus présente deux graphiques : le premier nous donne un aperçu de la situation des équipes en termes d'évaluation offensive et défensive (ou points marqués et concédés pour 100 possessions). Le second graphique ci-dessous nous indique quelles équipes parviennent à trouver le bon équilibre et à obtenir un indice net positif pour 100 possessions.

Indice offensif (Offensive Rating)

Le premier critère que nous recherchons pour l'efficacité offensive ou défensive est de 100 points pour 100 possessions. Tout ce qui est supérieur en attaque est un indicateur fiable d'une équipe offensive efficace, de même que tout ce qui est inférieur en défense. Nous pouvons d'ores et déjà constater que seules les cinq équipes situées à gauche du Dinamo Sassari ont été vraiment en difficulté sur le plan offensif et ont enregistré un indice offensif inférieur à 100 jusqu'à présent : JDA Dijon, Hapoel Jerusalem, Cluj-Napoca, Darussafaka et Happy Casa Brindisi. Ensuite, nous avons une forte concentration d'équipes qui se situent dans la fourchette de 100 à 110 points par 100 possessions, puis nous avons cinq équipes qui sont en tête avec plus de 116 points par 100 possessions : VEF Riga, Nutribullet Treviso, Unicaja, Galatasaray NEF et MHP Riesen Ludwigsburg. Ludwigsburg de l'entraîneur John Patrick est en tête avec 120,7 points par possession, ce qui les place dans la même fourchette que l'Iberostar Tenerife la saison dernière et l'Hapoel Jerusalem la saison précédente, qui ont tous deux terminé la saison régulière avec plus de 120 points par 100 possessions.

Indice défensif (Defensive Rating)

Comme nous l'avons déjà vu sur le graphique, les attaques ont été dominantes jusqu'à présent lors des trois premières journées. Si nous savons déjà que seules cinq équipes n'ont pas réussi à marquer plus de 100 points pour 100 possessions, nous ne pouvons pas nous attendre à voir beaucoup d'équipes concéder moins que l'objectif de 100 points par 100 possessions. En fait, alors que nous n'avons vu qu'une seule équipe avec un indice offensif supérieur à 120 (Ludwigsburg), nous voyons déjà trois équipes en difficulté sur le plan défensif et qui concèdent plus de 120 points par 100 possessions : Nizhny Novgorod, Dinamo Sassari et AEK. Ce qui est peut-être encore plus intriguant, c'est qu'aucun de ces clubs ne produit habituellement des équipes dont on s'attend à ce qu'elles soient en difficulté sur le plan défensif.

L'Hapoel U-NET Holon affiche un indice défensif de 88,7 sur ses deux derniers matches, tandis que l'Unicaja est en tête avec seulement 87,9 points pour 100 possessions. L'entraîneur Katsikaris ne pourrait pas être plus heureux de la façon dont son équipe a abordé la Basketball Champions League (en fait, Katsikaris n'est certainement pas satisfait car il est entraîneur et si nous savons une chose sur les entraîneurs de basket européens, c'est qu'ils ne sont jamais contents).

Net Rating

Si nous regardons le prochain graphique en bas du tableau de bord, nous pouvons voir que les meilleures équipes pour l'indice net ont des barres vertes hautes au-dessus de leurs noms et les équipes en difficulté ont des barres jaunes plus profondes au-dessus de leurs noms. Malheureusement, en raison des protocoles de santé et de sécurité, l'Hapoel U-NET Holon n'a joué que deux matchs au lieu de trois. Nous ne pouvons donc pas les comparer aux autres équipes du tableau de la même manière, mais néanmoins, leur indice net de + 25 points par 100 possessions jusqu'à présent traduit un début de saison très impressionnant. Il nous reste donc deux machines à statistiques avancées : l'Unicaja et le MHP Riesen Ludwigsburg.

L'Unicaja a le meilleure indice net de la compétition à ce stade précoce avec un incroyable +29,3 points pour 100 possessions. Cela ne devrait pas vraiment être une surprise si l'on considère qu'ils ont gagné leurs matchs avec une marge moyenne de 20,6 points. Si l'on regarde les vidéos, il n'est pas difficile de comprendre pourquoi ils ont été si impressionnants sur le plan défensif. L'entraîneur Katsikaris a mis en place un système défensif qui utilise les cinq joueurs pour construire un champ de force autour du panier. Ils autorisent le moins de tentatives à 3-points de la BCL cette saison, ne permettant à leurs adversaires que 18,3 tentatives derrière l'arc. Le résultat est qu'ils sont également au top en ce qui concerne les points concédés dans les situations de spot-up avec seulement 0,42 points par action (via Synergy). Ils sortent très fort et même lorsqu'ils se font surprendre, il y a toujours l'homme suivant pour aider et contenir l'attaquant adverse.

Regardez le clip ci-dessous et remarquez que le #43 Carlos Suarez est venu en aide sur la pénétration, puis le #7 Jonathan Barreiro était en avance sur la rotation suivante, se positionnant pour arrêter le renversement de balle et garder le ballon d'un côté du terrain jusqu'à ce que #Alberto Diaz puisse récupérer. Ils ont fini par concéder une tentative de tir à 3 points en fin de possession, mais elle était contestée et ce n'était certainement pas le tir que l'attaque voulait.


Encore une fois, dans le prochain clip ci-dessous, nous voyons l'éthique de la défense d'équipe lorsque le #50 Michael Eric bouge ses pieds rapidement pour fermer la porte sur le drive. Son aide a complètement tué l'avantage offensif de Dijon.

YouTube https://www.youtube.com


Le dernier clip de l'Unicaja est un autre excellent exemple de la façon dont ce système est conçu pour que les joueurs se soutiennent mutuellement. Regardez comment ils font face au mismatch au poste bas, puis utilisent un "Scram Switch" pour annuler l'avantage lorsque le ballon est en l'air.

 

Une autre saison, et une autre équipe d'élite au rebond avec Ludwigsburg. Le basket agressif et physique est devenu la marque des équipes de John Patrick dans le sud-ouest de l'Allemagne et cette équipe n'est pas différente. Elle est même plus physique que ses prédécesseurs et a enregistré +21,4 points par 100 possessions lors des trois derniers matchs. Ils sont en passe de réaliser la saison la plus efficace de leur histoire en BCL.

Très peu d'équipes dominent Lenovo Tenerife dans la raquette, mais c'est exactement ce que Ludwigsburg a fait lors de la 3e journée. Cette équipe est composée de monstres athlétiques près du cercle. Justin Simon, en particulier, semble être né pour jouer pour Ludwigsburg, on ne pourrait pas imaginer une meilleure adéquation. Yorman Polas Bartolo est un autre joueur qui se sent tout à fait à l'aise pour défendre et briser le verre, mais c'est toute l'équipe qui fait le sale boulot.

Dans la vidéo ci-dessous, c'est Jacob Patrick, 17 ans, qui s'est élancé du corner et a battu toute une équipe au rebond offensif. Mais ils n'abandonnent pas si la première tentative ne fonctionne pas. Sur le tir raté suivant, le numéro 5, Justin Simon, a fait ce qu'il fait de mieux : il s'est acharné, a surgi au rebond et a fini par marquer et forcer un temps mort. Sans relâche.


Encore une fois, dans ce deuxième clip, nous voyons Jonas Wohlfarth-Bottermann surgir au milieu de toute une équipe.


Nous ne pouvions pas terminer cet article sans mentionner la défense sous pression de Ludwigsburg, en particulier la façon dont ils l'utilisent pour générer des attaques faciles. Ils utilisent déjà une press tout terrain sur 39,5 % de leurs possessions défensives, personne d'autre dans la saison régulière ne presse sur 20 % de leurs possessions défensives et il y a toujours un moment dans chaque match où ils finissent par étouffer un adversaire. Même Tenerife, avec sa profondeur d'effectif et son expérience dans les lignes arrières, a été en difficulté.

Nous en sommes donc là, après trois matches, deux équipes ont marqué la saison de leur empreinte. Cependant, aussi implacable que soit la défense dans le périmètre de l'Unicaja ou l'efficacité au rebond de Ludwigsburg, la BCL elle-même est encore plus implacable et la moindre perte de vitesse pourrait faire tomber l'une ou l'autre de ces équipes.

La seule chose qui comptera vraiment est de savoir qui sera en tête lorsque nous revisiterons ce tableau de bord après les trois prochaines journées.

 

Diccon Lloyd-Smeath

Diccon Lloyd-Smeath

Diccon is a basketball coach and analyst living in Madrid. Constantly digging in the crates of box scores and clicking through hours of game footage. Diccon is on the hunt for the stories within the stories. If you like to get a closer look at what’s going in the Basketball Champions League, you have found it.