20 octobre, 2020
09 mai, 2021
12/04/2021
News
lire

L'équipe type des Play-Offs de la BCL : Harris, Shepherd, Colson, Rivero et Shermadini

MIES (Suisse) - Les Play-Offs de la Basketball Champions League 2020-21 sont derrière nous mais pas loin dans le rétroviseur. Avant de tourner notre attention vers le Final 8, c'est le moment idéal pour revenir sur les performances extraordinaires auxquelles nous avons eu la chance d'assister au cours des six dernières semaines.

Pour la première fois dans l'histoire de la compétition et en raison des changements de format qui ont dû être mis en œuvre, chaque joueur ayant disputé les Play-Offs a eu la chance de jouer six matchs lors du Top 16. Il y avait plusieurs candidats, mais ces cinq stars ont soit brillé un peu plus que les autres, soit joué un rôle déterminant dans le succès de leur équipe : C.J. Harris, Kasey Shepherd, Bonzie Colson, Jasiel Rivero et Giorgi Shermadini ont été nommés dans l'équipe All-BCL des Play-Offs 2020-21.

Meneur: Kasey Shepherd, Nizhny Novgorod

Stats par match en Play-Offs : 20,5 points, 5 rebonds, 5 passes, 52,9 % de réussite aux tirs, 22,2 d'évaluation

Bilan de l'équipe: 4-2

Nizhny Novgorod a connu toutes sortes de difficultés pendant la saison régulière, plusieurs joueurs ayant été absents pendant des semaines, nous nous attendions donc à ce qu'ils jouent beaucoup mieux pendant les Play-Offs.

Kasey Shepherd a incarné ce bond en avant mieux que quiconque, et l'amélioration évidente de ses statistiques - sa moyenne de points est passée de 15,6 à 20,5 points par match et son tir à trois-points a progressé pour atteindre un pourcentage impressionnant de 65,5 %, contre 48,3 % pendant la saison régulière - ne raconte que la moitié de l'histoire.

L'aspect le plus impressionnant de la progression du meneur de jeu de Nizhny réside dans la façon dont il se comporte sur le terrain et dans la manière dont il inspire confiance à ses coéquipiers et peur à ses adversaires en tant que nouveau leader de l'équipe qui a commencé les Play-Offs sur une série de quatre victoires consécutives..

Guard: C.J. Harris, Hapoel Unet-Credit Holon

Stats par match en Play-Offs : 17,5 points, 2,2 rebonds, 4,3 passes, 47,8 % de réussite aux tirs, 14,8 d'évaluation

Bilan de l'équipe: 4-2

Ceux qui considèrent l'Hapoel Unet-Credit Holon comme la surprise des Play-Offs et ceux qui considèrent leur victoire dans le Groupe I (face à des équipes comme Happy Casa Brindisi et Tofas Bursa) comme prévisible, s'accordent à dire que l'équipe israélienne a réussi en restant fidèle à son style de jeu préféré - et particulier.

L'attaque à cinq de Holon ne dépend pas d'un seul joueur star, mais le leader incontestable de cet ensemble de joueurs est C.J. Harris. Sa capacité à découper la défense et à driver au panier ou à décaler le shooteur ouvert est la force motrice de cette attaque.

L'arrière de 30 ans a scoré plus de 10 points à chaque match des Play-Offs et a réalisé sa meilleure performance dans le choc décisif contre Brindisi lors de la cinquième journée, où il a inscrit 24 points, délivré 5 passes, pris 3 rebonds et réalisé 2 interceptions pour une évaluation de 20.

Forward: Bonzie Colson, SIG Strasbourg

Stats par match en Play-Offs : 17.8 points, 6 rebonds, 1.8 passe, 45% de réussite aux tirs, 17.4 d'évaluation

Bilan de l'équipe: 3-3

Bonzie Colson n'a pas participé à la rencontre de la semaine 3 contre l'AEK et la SIG Strasbourg a subi une défaite 77-68, sa troisième d'affilée en Play-Offs, ce qui a convaincu la plupart des observateurs que les chances de l'équipe française d'atteindre le Final 8 étaient pratiquement nulles.

Heureusement pour les supporters strasbourgeois, Colson et ses coéquipiers pensaient le contraire et ils ont remporté les trois matchs suivants pour décrocher la qualification lors d'un choc décisif contre Turk Telekom en semaine 6.

Colson a tourné à 19,3 points, 5,3 rebonds et une évaluation de 18,3 par match au cours de cette série de trois victoires, mais la mesure la plus révélatrice de sa contribution est sans doute son taux de plus/moins lors de ces matchs cruciaux, puisque Strasbourg a dominé ses adversaires de 18 points en moyenne lorsque l'ailier de 25 ans était sur le terrain.

Ailier fort: Jasiel Rivero, Hereda San Pablo Burgos

Stats par match en Play-Offs : 14,2 points, 8,4 rebonds, 1,4 passe, 70 % de réussite aux tirs, 19 d'évaluation

Bilan de l'équipe: 4-2

Il est difficile de désigner une seule star au sein d'Hereda San Pablo Burgos parce que, eh bien, ils sont les champions en titre de la BCL et qu'ils ont un roster rempli d'excellents joueurs, mais aussi parce qu'un joueur différent peut se distinguer à chaque match, en fonction de l'adversaire, du rythme du match, ou simplement de son état de forme.

Mais quelles que soient les circonstances, vous pouvez toujours compter sur Jasiel Rivero pour faire deux choses : Premièrement, il est un casse-tête constant pour les défenses car il peut s'écarter si vous choisissez de défendre sur lui avec un grand pivot ou vous dominer en bas si vous le gardez avec un ailier fort. Deuxièmement, il doit être dominant sous le panneau, des deux côtés du parquet, quel que soit le niveau de rebond de son adversaire.

La performance la plus mémorable du Cubain de 27 ans dans les Play-Offs a certainement été la victoire stressante 76-75 contre VEF Riga en ouverture du groupe, où il a dû réaliser un double-double de 25 points et 11 rebonds pour que Burgos survive à une grosse frayeur et s'impose finalement en prolongation.

Pivot: Giorgi Shermadini, Lenovo Tenerife

Stats par match en Play-Offs : 17,8 points, 5,8 rebonds, 2,6 passes, 63% de réussite aux tirs, 21,2 d'évaluation

Bilan de l'équipe: 5-1

Tout comme vous pouvez compter sur Lenovo Tenerife pour atteindre les quarts de finale de la BCL, vous pouvez compter sur Giorgi Shermadini pour être l'un des meilleurs joueurs de la compétition. Le pivot géorgien n'a rejoint les insulaires et fait ses débuts en BCL qu'en 2019, mais il est déjà devenu quelque chose comme l'étalon-or par rapport auquel tous les autres pivot de la ligue seront inévitablement comparés.

Cette saison, alors que l'entraîneur Txus Vidorreta cherche à gérer le temps de jeu de ses vétérans stars en vue de la fin de saison, le joueur de 32 ans n'a joué en moyenne que 22 minutes par match lors des Play-Offs, mais ce temps était plus que suffisant pour qu'il ait un impact énorme.

Le pivot géorgien a enchaîné les performances, marquant près de 0,82 point par minute et tournant à 87 % (27 sur 31) de réussite aux lancers francs. Lors du match de la semaine 3 contre VEF Riga, il n'a eu besoin que de 23 minutes et 11 secondes sur le parquet pour inscrire 25 points, 9 rebonds, 3 passes, 1 interception et une évaluation de 31.