08 octobre, 2019
04 octobre, 2020
25/12/2019
News
to read

Quel est le duo le plus dynamique de la BCL ?

MIES (Suisse) - Oubliez Jordan et Pippen, Stockton et Malone, ou...Batman et Robin, la Basketball Champions League a ses propres duos dynamiques cette saison !

La victoire est bien sûr le résultat d'un travail d'équipe mais chaque équipe a ses leaders et, dans le basket d'aujourd'hui, le leadership est très rarement concentré sur un seul joueur.

La dynamique émerge généralement de façon organique, soit parce qu'ils développent le genre d'alchimie sur le terrain et donnent le ton à leurs coéquipiers et inspirent les fans, soit parce qu'ils sont les piliers aux deux extrémités du terrain, soit tout simplement parce qu'ils sont les meilleurs créateurs et les scoreurs les plus prolifiques.

Lequel de ces duos dynamiques de la BCL ci-dessous (classés par ordre alphabétique d'équipe) se distingue pour vous ?

Keith Langford et Howard Sant-Roos (AEK)

 

En regardant Keith Langford faire tomber les step-back jumpers presque à volonté, il est difficile de croire qu'il a eu 36 ans en septembre. L'arrière vétéran est le troisième meilleur marqueur de la ligue après les neuf premiers matchs de la saison, avec une moyenne de 20,2 points par match à 46 % aux tirs, et il a mérité une place dans l'Équipe de la semaine à deux reprises.

En arrivant à l'AEK cet été, Langford a trouvé Sant-Roos, qui avait déjà une saison avec les yellow-blacks d'Athènes à son actif. L'ailier cubain polyvalent qui fait un peu de tout sur le terrain s'est révélé être un partenaire idéal pour Langford et a été MVP de la Journée 9.

Sant-Roos a plus que doublé sa production de points cette saison, avec une moyenne de 13,8 points par match comparativement à ses 6,8 points en 2018-19, sa moyenne de rebonds est passée de 4,1 à 6,6 et sa moyenne de passes de 2,8 à 4,4 par match.

Tony Wroten et Ricky Ledo (Anwil Wloclawek)

 

Quand Anwil a décidé de faire appel au comobo guard Wroten et à l'ailier Ledo, ils n'auraient probablement pas pu imaginer à quelle vitesse les deux Américains allaient trouver leurs marques et donner aux champions de Pologne un one-two punch qui pourrait les mener à une autre saison réussie.

Wroten est le meilleur marqueur d'Anwil, et le cinquième meilleur du championnat, avec une moyenne de 19,3 points par match, et il marque plus de points dans la peinture que tout autre arrière en BCL. Ledo, quant à lui, mène Anwil au rayon des passes, avec 5,1 par match, pour aller de pair avec ses 15,7 points et ses 6,6 rebonds.

Ils contribuent de différentes façons, mais leur évaluation est presque identique, 17,3 pour Wroten et 17,2 pour Ledo. Ils ont chacun fait une apparition dans l'équipe de la semaine jusqu'à maintenant cette saison.

Dyshawn Pierre et Dwayne Evans (Dinamo Sassari)

 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles Sassari est en tête du classement dans le Groupe A et en deuxième place dans la Serie A italienne, mais la fantastique complémentarité de leurs deux ailiers pourrait bien être la plus importante.

Pierre, qui en est à sa deuxième saison chez les vainqueurs de la FIBA Europe Cup 2019, a élevé son niveau de jeu cette année pour devenir un parfait clutch player. Il affiche une moyenne de 14,1 points, 7,7 rebonds et une évaluation de 16,9 par match. Le Canadien de 26 ans a remporté le titre de MVP de la Journée 1, tandis qu'il a également été nommé dans l'équipe de la semaine pour la Journée 6.

Evans est un peu plus grand, un peu plus âgé et joue un peu plus près du panier, mais il est plus que capable d'étirer les défenses lorsque Pierre va travailler au poste bas. L'Américain de 27 ans est en tête du championnat au pourcentage aux tirs à deux-points, avec un impressionnant 72,3 %. Il a une évaluation moyenne de 17, avec 15,8 points et 4,9 rebonds.

James Feldeine et J'Covan Brown (Hapoel Bank Yahav Jerusalem)

 

Feldeine et Brown trichent ici parce que les fidèles de la BCL sont conscients de l'impact dévastateur et démoralisant que le duo d'arrières a sur les défenses adverses depuis la saison dernière, lorsque les deux se sont d'abord retrouvés sur les lignes arrières de l'Hapoel.

Il est vraiment remarquable que le rendement offensif de Feldeine soit demeuré pratiquement identique - il obtient une moyenne de 16,2 points à 42,7 % aux tirs jusqu'à maintenant cette saison, comparativement à ses 16,4 points à 42,8 % aux tirs la saison dernière. Le shooteur d'élite de 31 ans a été nommé MVP de la Journée 3 et son évaluation a légèrement augmenté par rapport à la saison 2018-19.

Par contre, Brown a assumé un rôle plus important dans l'attaque de l'Hapoel cette saison. Il obtient une moyenne de 15,1 points par match avec 11,9 tirs tenté (44% de réussite) comparativement à ses 9,1 points à 37,8% aux tirs la saison dernière, alors qu'il ne prenait que 8,7 tirs par match. Donc oui, son taux d'utilisation est plus élevé, mais sa précision a augmenté, donc il marque plus de points tout en étant plus efficace.

Giorgi Shermadini et Marcelinho Huertas (IberostarTenerife)

Tenerife a été le tout premier champion de la BCL et il semble presque destiné à être un candidat redoutable dans la compétition chaque année, indépendamment des changements dans l'équipe, donc la barre est assez haute pour tout nouveau joueur qui se joint à l'équipe. Pourtant, deux vétérans arrivés à l'intersaison ont immédiatement formé un duo si élégant (et si impitoyable) qui a réussi à voler le cœur des fans de Tenerife, même les plus exigeants.

Marcelinho Huertas, le meneur de jeu le plus expérimenté de la BCL cette saison, est en tête du classement des passeurs avec 8,2 par match, pour aller avec ses 10,2 points par match. Son jeu en pick-and-roll avec Shermadini est une véritable œuvre d'art et plus du tiers des passes du meneur brésilien sont destinées à l'international géorgien.

Shermadini, qui tout comme Huertas a fait ses preuves dans la Liga Endesa espagnole, semble avoir trouvé le domicile qui lui convient le mieux sur l'île. Le pivot de 2,16 m tourne en moyenne à 16,6 points et 6,2 rebonds par match à 66% aux tirs à deux-points. Il fait partie des 15 meilleurs joueurs de la ligue aux points, à l'évaluation et au pourcentage à deux-points.

Le big man a obtenu une place dans l'équipe de la semaine lors de la première journée, tandis que Huertas a réalisé le même exploit lors de la cinquième journée.

.

Moustapha Fall et RJ Hunter (Turk Telekom)

 

Fall s'était déjà imposé comme un défenseur d'élite dès ses premières années professionnelles en France, mais cette saison, il prouve qu'il est entre-temps devenu une force avec laquelle il faut compter au plus haut niveau, des deux côtés du terrain.

Pour sa première saison dans la BCL, le pivot de 2,18 m a une évaluation de 20,4, la plus élevée parmi tous les joueurs dont les équipes ont un bilan positif à ce stade de la saison. Il affiche des moyennes de 11,6 points, 8,6 rebonds, 1,7 contres et une intrigante moyenne de 3,2 passes par match.

Avec l'attention qu'attire Fall à l'intérieur, Hunter trouve beaucoup d'ouvertures au-delà de l'arc. Le shooteur d'élite de 26 ans s'est très bien adapté aux cercles européens, après plusieurs années passées en NBA et en G-League. L'ancien Celtic affiche une moyenne de 14,6 points par match à 41,5% de réussite à trois-points, ce qui est assez remarquable si l'on considère qu'il tente 7,2 tirs à trois points par match (deuxième seulement devancé par Gabe York de la SIG Strasbourg).

Hunter a été nommé dans l'équipe de la semaine lors de la Journée 3, tandis que Fall a été nommé dans l'équipe de la semaine lors de la Journée 8.