08 octobre, 2019
04 octobre, 2020
24/02/2020
News
to read

Turk Telekom est excité avant le derby turc contre Besiktas, selon Johnson

ANKARA (Turquie) - Si vous avez été impressionné par la façon dont Turk Telekom, débutant en Basketball Champions League, a géré les affaires pendant la saison régulière, vous feriez mieux de vous accrocher une fois que les Play-Offs auront commencé.

Nous arrivons au bon moment, nous entrons dans le vif du sujet de la fin de saison - Nick Johnson

Nick Johnson, qui s'est révélé être un élément clé aux deux extrémités du terrain pour les vainqueurs du groupe A et qui a tourné en moyenne à 10,4 points, 3,7 rebonds et 3,1 passes décisives lors de la saison régulière, est convaincu que l'équipe d'Ankara présentera son meilleur basket dès la semaine prochaine.

"Nous arrivons au bon moment, nous entrons dans le vif du sujet de la fin saison", a déclaré l'arrière de 27 ans à championsleague.basketball.

"Nous sommes très confiants en nous, nous avons terminé à 11-3 dans le groupe et nous jouons très bien, surtout depuis quelques semaines.

.

 

"Nous nous sommes sentis très bien avec notre performance en Coupe de Turquie, nous avons eu l'impression que nous aurions dû gagner contre Fener et qui sait ce qui se serait passé en finale (Turk Telekom a perdu 83-81 contre Fenerbahce en demi-finale de la Coupe de Turquie qui a été serré jusqu'au bout)".

Depuis début décembre, Turk Telekom a signé un bilan de 5-1 en BCL et 6-3 dans la ligue turque BSL. Ils étaient à 3-7 dans leur ligue domestique après les 10 premiers matches jusqu'en novembre.

J'étais très excité par notre tirage. Nous n'allons pas prendre Besiktas à la légère juste parce qu'ils ont fait des changements - Nick Johnson

 

"Nous avons eu des hauts et des bas tout au long de la saison, en partie parce que nous sommes une nouvelle équipe. Nous avons eu des gars qui sont revenus de l'année dernière et qui ont un peu stabilisé le bateau pour nous au début. Maintenant, nous nous connaissons très bien, nous savons ce que chacun d'entre nous peut faire sur le terrain", a déclaré Johnson.

"Nous avons joué à notre meilleur niveau quand nous avons rendu le jeu difficile pour nos adversaires et que nous avons trouvé un moyen de gagner à la fin. Si vous regardez notre positionnement avec Moustapha [Fall] en bas, moi-même, T.J. [Campbell] et Muhammed [Baygül] dans le périmètre, et nos ailiers qui sont assez athlétiques et bougent bien, notre défense est certainement la chose la plus importante pour nous. La confiance et la foi continue en nous-mêmes est la chose que je veux que nous ayons le plus".

 

La confiance ne sera pas en reste dans les rangs de Turk Telekom lorsqu'ils entreront sur le terrain mercredi prochain, pour le premier match de leur série de huitième de finale face à leurs homologues turcs Besiktas Sompo Sigorta.

"J'étais très excité par notre tirage au sort et je pense que nous l'étions tous, tout d'abord parce que nous n'avons qu'à aller jusqu'à Istanbul [pour le deuxième match de la série], donc c'est moins de voyage pour nous. Ensuite, nous connaissons bien Besiktas, bien sûr, c'est une équipe différente maintenant, mais ils ont toujours les mêmes Turcs que lorsque nous les avons joués chez eux", a déclaré Johnson.

Nous aimons notre tirage au sort et notre objectif est d'atteindre le Final Four, et une fois que ce sera fait, tout peut arriver - Nick Johnson

 

Turk Telekom a affronté Besiktas sur la route en BSL fin décembre. L'équipe d'Istanbul s'est imposée 78-74, avec 19 points de Shaquielle McKissic, qui a quitté depuis Besiktas.

"Quand nous avons perdu ce match, je pense que nous nous sommes projetés un peu plus loin. Mais cette série [BCL] sur laquelle nous nous concentrons, nous n'allons pas la prendre à la légère juste parce qu'ils ont fait des changements ou autre chose", a déclaré l'arrière de Turk Telekom.

 

"Ce sera vraiment important pour nous de passer ce tour dans la BCL. Notre but ultime est de le gagner, bien sûr, mais nous savons que nous devons le faire étape par étape, en commençant par Besiktas. Nous aimons notre tirage au sort et notre objectif est d'atteindre le Final Four, et une fois que ce sera fait, tout peut arriver".

Si Turk Telekom atteignait le Final Four du BCL, il réaliserait le plus grand exploit de son histoire européenne. Ce serait également la première expérience de Johnson dans une compétition européenne.

Le basket européen et la NBA sont évidemment deux facettes différentes du basket et les Rockets seraient à l'autre bout de la chaîne - Nick Johnson

 

Le natif de l'Arizona a déjà effectué de courts séjours au Bayern Munich en 2016-17 et à Nanterre la saison dernière, mais c'est sa première saison complète de ce côté de l'Atlantique. Ce n'est pas pour rien qu'il s'est remarquablement bien acclimaté aux arceauxx européens, bien qu'il ait passé la plus grande partie de sa carrière professionnelle dans son pays, soit aux Rockets de Houston, soit en G-League avec les Austin Spurs et les Rio Grande Valley Vipers.

"Le basket européen et la NBA sont évidemment deux aspects différents du basket et les Rockets se situent à l'extrémité de l'autre côté, dans la mesure où James [Harden] est quelqu'un qui contrôle le ballon la majorité du temps où il est sur le terrain", a déclaré Johnson.

 

"Il y a bien sûr des équipes de la NBA qui sont un peu différentes de cela, si vous regardez San Antonio ou même les Warriors et les Denver Nuggets, des équipes qui déplacent le ballon un peu plus et qui sont plus proches du basket européen.

"Mais j'ai toujours comparé [le basket-ball européen] davantage au basket-ball universitaire, parce que le basket-ball universitaire est plus orienté vers l'équipe, en termes de partage du ballon, de défense, etc. C'est peut-être pour cela que ce sport convient mieux à mon jeu, je n'ai jamais été le joueur type de un-contre-un.

"J'aime vraiment être ici, je pense que ça se passe très bien pour moi."

Et, s'il a raison sur le fait que Turk Telekom vient juste d'atteindre son rythme, c'est sur le point de devenir encore meilleur.