08 octobre, 2019
04 octobre, 2020
25/01/2020
Tough Calls
lire

Coups de sifflet - Gameday 12

MIES (Suisse) - Chaque semaine, des experts analysent les matchs. Afin d'améliorer la compréhension des décisions des arbitres et d'accroître la transparence envers nos fans, nous publions certains de ces "coups de sifflet", accompagnés d'une explication.

Veuillez trouver ci-dessous les "coups de sifflet" de cette semaine :

Coup de sifflet 1: Hapoel Bank Yavah Jerusalem vs EB Pau-Lacq-Orthez – Faute de contrôle d'équipe

Décision difficile 1 : Hapoel Bank Yavah Jerusalem vs EB Pau-Lacq-Orthez - Faute d'équipe
Le 3 Bleu drive vers le panier et quitte le sol pour un lay-up. Le défenseur 17 Blan est en position défensive légale devant lui (les deux pieds au sol et face à l'attaquant) avec son pied gauche en contact avec le demi-cercle de la zone sans charge, donc il est à l'intérieur de la zone du demi-cercle sans charge. Ensuite, il saute verticalement et un contact se produit. L'arbitre appelle une faute et annule le panier.

L'article 33.2 stipule que "Le défenseur ne doit pas être pénalisé pour avoir quitté le sol verticalement (dans son cylindre)".

Et l'article 33.10 mentionne que "Lors de toute action de pénétration dans la zone du demi-cercle sans charge, tout contact causé par un attaquant en l'air avec un défenseur à l'intérieur du demi-cercle sans charge ne doit pas être appelé comme une faute offensive, à moins que l'attaquant n'utilise illégalement ses mains, ses bras, ses jambes ou son corps. Cette règle s'applique lorsque :

  • L'attaquant contrôle le ballon lorsqu'il est en l'air, et
  • Il tente un tir au panier ou passe le ballon, et
  • Le défenseur a un pied ou les deux pieds en contact avec la zone du demi-cercle sans charge"

Résultat : Décision correcte de la part des arbitres. Le contact créé par le 3 Bleu contre le 17 Blanc avec son genou droit (à l'extérieur de son cylindre) n'est pas un contact corporel normal lors d'un lay-up et il est considéré comme illégal. Lorsque le contact a eu lieu, le 3 Bleu avait encore le ballon dans ses mains, donc il devient mort à ce moment et le panier n'est pas valable. Le jeu reprendra avec une remise en jeu pour l'équipe blanche dans le prolongement de la ligne des lancers-francs dans leur zone défensive avec 24 secondes au chrono.

 

Coup de sifflet 2: Hapoel Bank Yavah Jerusalem vs EB Pau-Lacq-Orthez – Violation des 8 secondes

Décision difficile 2 : Hapoel Bank Yavah Jerusalem vs EB Pau-Lacq-Orthez - Violation des 8 secondes
Le 25 Bleu reçoit le ballon après une remise en jeu et entame un dribble vers la zone d'attaque. Lorsqu'il est proche de la ligne médiane, il glisse et tombe au sol, en glissant tout en tenant le ballon. Ensuite, un défenseur saisit le ballon et l'arbitre signale une balle tenue. Cependant, les arbitres se rendent compte que le chronomètre affichait 14 secondes et se réunissent pour discuter de la situation. Finalement, ils décident que l'équipe bleue a commis une infraction des 8 secondes.

L'article 25.2.2 précise que "Il est légal qu'un joueur tombe et glisse sur le sol en tenant le ballon".
Et l'article 28.1.2 stipule que "L'équipe a fait en sorte que le ballon se rende dans sa zone avant à tout moment :

  • La balle touche ou est légalement touchée par un attaquant qui a les deux pieds complètement en contact avec la zone d'attaque."

Résultat : Décision correcte des arbitres. Le ballon n'a jamais été en zone d'attaque car le 25 Bleu n'a jamais eu les deux pieds complètement en contact avec la zone d'attaque. La période de 8 secondes s'est terminée avant que la faute pour balle tenue ne soit sifflée. L'équipe blanche se verra accorder une remise en jeu sur le côté en zone d'attaque, près de la ligne médiane, avec 14 secondes au chronomètre des tirs.

 

Coup de sifflet 3: Happy Casa Brindisi vs PAOK – Faute de contrôle d'équipe

Vers la fin du match, l'équipe des Bleus est en attaque. Le 33 Bleu reçoit la balle pour un tir ouvert près du corner mais avant qu'il ne relâche la balle, l'arbitre signale une faute au 00 Bleu et annule le panier.

L'article 33.7 précise qu'un "écran illégal se produit lorsque le joueur qui pose l'écran sur un adversaire est en mouvement au moment du contact ".

Résultat : Décision correcte des arbitres. Le 00 Bleu bougeait lorsque l'écran a été placé sur le 11 Noir. Il s'agit d'une faute personnelle. Lorsque la faute a été commise, le tireur avait encore la balle dans ses mains, elle est donc morte à ce moment et le panier n'est pas valable. Le jeu reprend avec une remise en jeu pour l'équipe blanche dans le prolongement de la ligne des lancers-francs dans sa zone arrière avec 24 secondes au compteur de tir.

 

Coup de sifflet 4: JDA Dijon vs Casademont Zaragoza – Violation de retour en zone

L'équipe rouge contrôle la balle en attaque, le 12 Rouge étant en train de dribbler. Le défenseur 11 Blanc frappe la balle, qui rebondit encore sur le terrain de l'équipe rouge. Avant de toucher la zone arrière, la balle est touchée à nouveau par le 12 Rouge, toujours dans la zone avant, puis le 12 Rouge et la balle se trouvent tous deux dans la zone arrière de l'équipe Rouge.

L'article 30.1.2 mentionne qu'"une équipe qui contrôle une balle en jeu dans la zone avant a fait en sorte que la balle soit renvoyée illégalement dans sa zone arrière si un joueur de cette équipe est le dernier à toucher la balle dans sa zone avant et si la balle est ensuite touchée en premier par un joueur de cette équipe" :

  • qui a une partie de son corps en contact avec la zone arrière, ou
  • après que la balle a touché la zone arrière de cette équipe."

Résultat : Décision incorrecte de la part des arbitres. L'équipe rouge contrôlait le ballon dans sa zone d'attaque, le 12 Rouge a été le dernier joueur à toucher le ballon dans sa zone d'attaque et ensuite, le ballon a touché la zone arrière et a été à nouveau touché par le 12 Rouge. Toutes les conditions pour une violation
de retour en zone étaient remplies.

 

Coup de sifflet 5: SIG Strasbourg vs Dinamo Sassari – Violation des 8 secondes

Le 24 Bleu assure un rebond et l'équipe bleue commence une nouvelle possession. Le 24 Bleu fait une passe qui est déviée par le 21 Blanc, mais le ballon est récupéré par le 24 Bleu, qui continue le dribble et passe ensuite le ballon à un coéquipier. Lorsque le chronomètre indique 15 secondes, l'arbitre signale une infraction des 8 secondes.

L'article 28.1.2 stipule que "l'équipe a fait en sorte que le ballon aille dans sa zone avant à chaque fois que :

  • Lors d'un dribble de la zone arrière vers la zone avant, le ballon et les deux pieds du dribbleur sont complètement en contact avec la zone avant."

L'article 14.1.2 précise que le "contrôle de l'équipe se poursuit lorsque le ballon est passé entre coéquipiers".

Et l'article 14.1.3 ajoute que le "contrôle d'équipe se termine lorsque :

  • Un adversaire gagne le contrôle."

L'article 14.1.1 dit que le "contrôle d'équipe commence quand un joueur de cette équipe contrôle un ballon vivant en le tenant ou en le dribblant."

Et l'article 50.1 explique que "Le simple fait qu'un adversaire touche la balle ne fait pas commencer une nouvelle période de chronométrage si celui-ci garde le contrôle de la balle."

Résultat : Décision correcte de la part des arbitres. La passe déviée par le 21 Blanc ne signifiait pas que le contrôle du ballon est passé à l'équipe blanche, de sorte que l'équipe bleue avait toujours le contrôle du ballon. À la fin des 8 secondes, l'équipe bleue n'avait pas fait entrer le ballon dans sa zone avant. Il s'agit d'une violation de la règle des 8 secondes. L'équipe blanche se verra accorder une remise en jeu depuis la ligne de touche de sa zone avant, depuis l'endroit le plus proche de l'infraction, avec 14 secondes au chrono.

 

Coup de sifflet Call 6: ERA Nymburk vs Nizhny Novgorod – Instant Replay System (vidéo) 

Pendant les deux dernières minutes du quatrième quart, le ballon sort du terrain et l'arbitre principal considère que le 17 blanc a été le dernier joueur à le toucher avant de sortir du terrain. Après avoir discuté de la décision, l'arbitre principal confirme la décision initiale et décide d'utiliser la système de revisionnage instantané (IRS).

L'article 46.12 précise que "L'arbitre principal est autorisé à utiliser la vidéo pour décider, quand l'horloge du jeu indique 2:00 minutes ou moins au quatrième quart et à chaque prolongation pour identifier le joueur qui a fait sortir le ballon de l'aire de jeu".

Résultat : Après avoir examiné l'IRS, les arbitres ont trouvé des preuves concluantes que le dernier joueur à avoir touché la balle était le 1 Noir, la décision initiale a donc été modifiée. L'équipe blanche se verra accorder une remise en jeu dans sa zone avant, à l'endroit le plus proche de l'endroit où le ballon est sorti du terrain, avec 14 secondes sur le chronomètre des tirs car le ballon avait touché l'arceau de l'adversaire avant de sortir du terrain.