09 octobre, 2018
05 mai, 2019
13/12/2018
Igor Curkovic's Champions League Help-Side
lire

Classez les plus beaux poster dunks de l'histoire de la #BasketballCL

ZAGREB (Croatie) - Dans mon esprit, les alley-oops sont aussi surestimés que les têtes de Jan Koller. C'est comme un cheat code. Montrez-moi plutôt les bons vieux poster dunks, comme celui que Jamal Jones vient de nous servir.

Vous l'avez raté ? Eh bien, pas de problème, c'est pour ça que cette rubrique existe. Vous me remercierez plus tard :

View this post on Instagram

☠️

A post shared by Basketball Champions League (@basketballcl) on

 

Ce dunk était si bon qu'il m'a presque fait frapper "contenu inapproprié" sur Instagram. C'était sans doute le dunk de la saison, avec une valeur ajoutée, car le PAOK a fini par remporter le match contre Umana Reyer Venezia, et Jamal Jones s'est hissé sur ma Top Jones' List, devant Norah Jones et Lucky Jones, juste derrière Indiana Jones et Popeye Jones.

Sérieusement.... Regardez le replay depuis l'arrière du panier.

 

J'ai l'impression qu'il se déplaçait au ralenti pour démarrer la course, puis qu'il a soudainement appuyé sur le bouton Turbo Boost dans Crash Team Racing. C'est certainement le dunk le plus irrespectueux de la semaine. Probablement de la saison aussi, bien que celui de Chase Fieler mérite d'entrer dans le débat.

View this post on Instagram

📸 🖼 @Fieler20 decorated the wall! #BasketballCL

A post shared by Basketball Champions League (@basketballcl) on

 

Mais où se classent ces deux-là dans l'histoire ? On ne comptera pas les alley-oop, ils ressemblent généralement aux attaques du Borussia Dortmund du début des années 2000, quand il suffisait de centrer dans les airs, et Jan Koller mettait à profit sa taille de basketteur pour marquer quantité de buts faciles simplement parce qu'il était beaucoup plus grand que les autres.

La référence au football s'arrête là. Le parcours dans la mémoire du poster dunk commence maintenant.

Rade Zagorac dit à Mornar que le bateau est parti.

Retour à la saison 1, nous avions une équipe nommée Mega qui jouait dans la ligue. Ils étaient connus pour leur apparence colorée, et Rade Zagorac a donné un tout nouveau sens à l'expression " avec des couleurs éclatantes " lorsqu'il a explosé au Monténégro.

 

C'est une façon de faire savoir à Mornar que le bateau a navigué et c'est amusant car Mornar signifie "marin" en monténégrin.

Shaquielle O'Neal McKissic "Kiss" le cercle

La Basketball Champions League a eu sa propre version du Shaq Attack dans la saison 1. Shaquielle O'Neal McKissic était un sacré avion du côté de Muratbey Usak Sportif, et ce dunk-ci fut le plus impressionnant de sa campagne.

 

Nik Slavica avec le mega-dunk sur Mega

En 2015, lors de la Coupe du monde des moins de 19 ans, un joueur américain* pensa qu'il avait une chance de finir dans le cercle. Il décida d'essayer et de dunker Eh bien, ce joueur n'a pas lu le scouting report, parce que Nik Slavica a été une bête athlétique depuis le premier jour de sa carrière. Mega a aussi appris à connaître les qualités athlétiques du Croate lors de la saison 1.

*Le joueur américain était ce gamin nommé Jayson Tatum. Je pense qu'on peut dire que sa carrière a un peu mieux marché que celle de Slavica.

 

Bandja Sy comme "see you later"

Encore un dunk de la saison inaugurale de la Basketball Champions League. On dirait que les défenseurs ont appris à se mettre à l'écart au fur et à mesure que la compétition s'intensifiait. Mais, Bandja Sy restera l'homme qui a mis non pas un, mais deux joueurs sur son poster.

 

Mon dieu, c'est Chris Evans!

Dans la deuxième saison, toutes les autres tentatives ont été vaines une fois que Chris Evans a pris son envol contre UNET Holon. L'ailier de l'AS Monaco a remporté le prix du Meilleur Dunk de la Saison.

 

Comme j'ai besoin d'aide, je vais vous laisser parler à nouveau. Quel a été le meilleur poster de l'histoire de la Basketball Champions League ?

L'armée d'Anwil

En parlant de vote.... Maintenant, je n'ai pas besoin d'être un Ross Geller ici pour vous dire que NOUS AVONS FAIT UNE PAUSE au cours des deux dernières semaines. Ce fut l'occasion de passer en revue la première moitié de la saison régulière. Eh bien, nous avons décidé d'entendre votre voix avec le vote du "MVP de la saison jusqu'à présent" et le vote du "Qui va atteindre le Final Four".

Il s'avère que la réponse aux deux questions est : les fans d'Anwil.

Anwil a remporté un énorme match contre Ventspils cette semaine, les amenant à un bilan de 4-4 dans le Groupe A, juste une victoire derrière Sidigas Avellino et Banvit, deuxièmes et troisièmes, tous à égalité avec Nizhny Novgorod dans la lutte pour la quatrième place. Eh bien, une victoire en Russie la semaine prochaine pourrait être un tournant et "toute la ville" pourrait avoir raison. Anwil pourrait se transformer en postulant aux Play-Offs/Quarts de Finale/Final Four.

L'équipe de la semaine

Plutôt que de simplement choisir le type d'équipe All-Star, permettez-moi de choisir une équipe réelle comme l'équipe de la semaine. Cette fois, c'est l'ancien sélectionneur des Houston Rockets, Rudy Tomjanovich, qui a fourni la réponse.

Vous connaissez la citation. "Ne sous-estimez jamais le cœur d'un champion !" Surtout pas dans le plus grand match de la saison, avec l'Hapoel Jerusalem recevant l'AEK. Le cœur de la Reine a appartenu à Malcolm Griffin, qui a choisi le bon moment pour réaliser sa meilleure sortie de la saison en offrant à l'AEK sa septième victoire consécutive !

View this post on Instagram

.@8LackCaesar erupted for @AEKBC, knocking down 25PTS in 🇮🇱! #BasketballCL

A post shared by Basketball Champions League (@basketballcl) on

 

Avec l'explosion de Griffin, AEK vient de sortir une nouvelle arme de son arsenal. Effrayant, n'est-ce pas ? Il semble qu'un doublé en Basketball Champions League soit un objectif réalisable pour cette équipe.

D'ici là, ils devront se contenter d'une deuxième distinction en tant qu'équipe de la semaine de cette rubrique.

 

Les chroniqueurs de la Basketball Champions League écrivent sur un large éventail de sujets relatifs au basket qui les intéressent. Les opinions qu'ils expriment sont les leurs et ne reflètent en aucun cas celles de la FIBA ou de la Basketball Champions League.

La Basketball Champions League n'assume aucune responsabilité et ne donne aucune garantie, ou représentation, implicite ou autre, pour le contenu ou l'exactitude du contenu et de l'opinion exprimée dans l'article ci-dessus.

Igor Curkovic

Igor Curkovic

Igor Curkovic is Basketball Champions League's writer and editor since day one of the competition, specializing in Live Blog coverage of the games and sorting out the teams on Mondays, in the Power Rankings. When he's not watching basketball, he's commentating Croatian Second Division soccer games for TV.