08 octobre, 2019
04 octobre, 2020
13/12/2019
Tough Calls
to read

Coups de sifflet - Journée 8

MIES (Suisse) - Chaque semaine, des experts analysent les matchs. Afin d'améliorer la compréhension des décisions des arbitres et d'accroître la transparence envers nos fans, nous publions certains de ces "coups de sifflet", accompagnés d'une explication.

Veuillez trouver ci-dessous les "coups de sifflet" de cette semaine :

Coup de sifflet 1: Filou Oostende v SIG Strasbourg - Interférence

Le 32 Bleu tente son dernier lancer-franc. La balle touche le cercle, rebondit et est ensuite repoussée par le 43 Jaune.

L'article 31.2.4 stipule qu'il y a interférence lorsqu'un défenseur touche la balle alors que celle-ci est dans le panier, empêchant ainsi la balle de passer à travers le panier.

L'article 16.1.2 stipule que le ballon est considéré comme étant à l'intérieur du panier lorsque la moindre partie du ballon se trouve à l'intérieur du panier et sous le niveau du cercle.

L'article 16.2.1 stipule qu'après que le ballon a touché l'anneau lors d'un dernier lancer-franc et qu'il est touché légalement par un joueur avant d'entrer dans le panier, le panier vaut 2 points.

Résultat : Mauvaise décision de la part des arbitres. Le ballon a été touché illégalement par un défenseur, car une partie du ballon se trouvait à l'intérieur du panier et sous le niveau de l'anneau (interférence du ballon pendant un lancer-franc). 1 point aurait dû être accordé à l'équipe bleue.

 

Coup de sifflet 2 : Anwil v RASTA Vechta - Flopping

Le 1 Blanc roule vers le panier et passe le ballon à son coéquipier le 21 Blanc. Le défenseur 21 Noir cherche un contact et fait semblant d'avoir été victime d'une faute. Le 21 Blanc dunke et l'arbitre signale une faute technique pour flopping au 21 Noir et attribue le panier.

Résultat : Décision correcte des arbitres. Le défenseur 21 Noir était en position défensive légale mais le 1 Blanc n'a pas fait de passage en force sur lui. Il s'agit d'une feinte excessive pour flopping, pénalisée par une faute technique.

L'article 10.4 stipule que la balle ne devient pas morte et le panier compte si :
1. Réussi lorsque le ballon est sous le contrôle d'un joueur qui est en train de tirer au panier.
2. Qui termine son tir par un mouvement continu qui a commencé avant qu'une faute ne soit infligée à un joueur adverse.

 

Coup de sifflet 3 : Mornar Bar v VEF Riga - Pose d'écran

Le 7 Noir essaie de jouer un pick'n'roll central ou d'installer un écran pour que son coéquipier le 11 Noir puisse avoir un tir ouvert. Finalement, le 11 Noir tente un tir à 3-points et l'arbitre appelle une faute sur l'acte de tir au 0 Blanc.

L'article 33.7 stipule que pour qu'un écran soit légal, le joueur qui l'installe doit être à l'intérieur de son cylindre et avoir les deux pieds sur le sol.

Résultat : Mauvaise décision de la part des arbitres. Le 7 Noir a commis une faute sur son écran (écran mobile avec un pied en l'air au moment du contact) et la balle aurait dû être attribuée à l'équipe blanche pour une remise en jeu à l'endroit le plus près de l'infraction.

 

Coup de sifflet 4 : Besiktas Sompo Sigorta v PAOK- Passage en force

Le 0 Blanc dribble et tente d'aller au lay-up. Avant qu'il ne lâche le ballon, il y a un contact avec le défenseur 12 Noir. L'arbitre siffle une faute d'attaque.

L'article 33.4 stipule qu'en défendant sur un joueur qui contrôle la balle, les éléments de temps et de distance ne s'appliquent pas. Le défenseur occupait le spot avec une position défensive légale (les deux pieds au sol et face à son adversaire) avant que le tireur ne saute, donc il n'a pas violé son droit à atterrir.

De plus, le défenseur n'était pas en contact avec le demi-cercle sans charge, donc cette règle ne s'applique pas. Enfin, le contact s'est produit sur le torse du défenseur, de sorte que ce joueur est considéré comme ayant été le premier sur le lieu du contact.

Résultat : Décision correcte des arbitres. C'est une faute de charge.

 

Coup de sifflet 5 : Happy Casa Brindisi v Neptunas - Jeu posté

Nous avons deux clips d'action au poste bas.

Dans le premier, on peut voir une opposition entre l'attaquant 21 Bleu et le défenseur 00 Blanc. Tout d'abord, le 21 Bleu tend les bras à l'extérieur de son cylindre limitant la liberté de mouvement du défenseur pour occuper une position préférentielle sur le terrain et refuser la passe intérieure. Ensuite, les deux joueurs se poussent l'un l'autre en essayant d'obtenir la meilleure position. Finalement, le 21 Bleu frappe avec son bras le visage de son adversaire et les arbitres appellent une faute.

Sur le deuxième clip, on peut voir le jeu physique dans la même position entre les mêmes joueurs. L'arbitre signale une faute au défenseur.

Résultat : Contrôle et critères incorrects dans le jeu posté. Le jeu posté est une partie importante du jeu et il est essentiel de le garder sous contrôle à tout instant. Il peut être physique dans les limites fixées par les règles, mais pas brutal ou excessif. Les arbitres doivent prêter attention à ces oppositions afin d'éviter la rugosité ou un jeu trop physique. Pour ce faire, les critères doivent être clairement définis dès le début et suivis de manière cohérente tout au long du match.